L’AS Saint-Étienne cherche toujours un entraîneur pour remplacer Christophe Galtier.

 

 

 

La piste la plus sérieuse jusqu’à présent menait à Fabio Celestini. Certains médias annonçaient même qu’un accord avait été trouvé. Mais rien de tout cela. L’entraîneur suisse de 41 ans avait une clause libératoire avec son club, le FC Lausanne Sport. Mais celle-ci prenait fin le 31 mai, et Saint-Étienne n’a toujours pas fait de propositions, laissant ainsi passer sa chance. Selon Fabio Celestini, il y avait des divergences d’opinions entre Bernard Caïazzo et Roland Romeyer. Ils devraient donc se diriger vers leur deuxième piste qui est celle de Hervé Renard.

 

 

 

L’ASSE représentait une grosse opportunité pour moi

 
 


« J’étais en discussion avec Saint-Etienne depuis trois semaines. Tout me semblait clair et net. Mais, au sein du directoire des Verts, il y a apparemment des divergences d’opinions (entre Bernard Caïazzo et Roland Romeyer). Jeudi, j’étais néanmoins toujours parmi les trois candidats favoris. L’ASSE représentait une grosse opportunité pour moi. »

 

Fabio Celestini – Source : 24 Heures


 

Redac MFC
03/06/2017 à 20:20