Une nouvelle affaire de corruption pourrait remettre en cause l’arrivée d’Antonio Conte en tant qu’entraîneur de Chelsea pour la saison prochaine.

 

Le Corriere dello Sport annonce que Roberto di Martino, le procureur de Crémone a requis la peine de six mois d’emprisonnement avec sursis à l’encontre de Conte dans le cadre d’une affaire de corruption. Le futur ex-sélectionneur de l’Italie se serait abstenu de dénoncer une tentative de corruption lors d’un match opposant Albinoleffe et Sienne en 2011.

Bryan Gironis
05/04/2016 à 22:20