En inscrivant son vingtième but de la saison samedi soir face à Bastia, Bafétimbi Gomis a marqué les esprits. Prêté sans option d’achat à l’OM par Swansea, le buteur a dépassé les attentes placées en lui et peut légitiment espérer s’inscrire dans le projet ambitieux du club olympien. Problème, les dirigeants phocéens ne souhaitaient pas forcément compter sur lui pour mener leur attaque la saison prochaine et espérait plutôt faire de la « panthère » une doublure de choix sur le poste. Gomis a pourtant été claire : il ne restera pas s’il n’est pas numéro un.


Vente OM : McCourt présente son « OM Champion… par mercatofootballclub

Des prétendants à faire valoir

En zone mixte, l’international français a longuement évoqué son avenir. S’il n’a pas fermé la porte à l’Olympique de Marseille, il en a toutefois profité pour exposer publiquement ses conditions : « Je ne pourrai pas vous répondre, on verra, je suis ouvert à tout, mais je dois vous avouer que j’ai beaucoup bossé pour marquer des buts, ça pose des problèmes à mes représentants qui sont vachement sollicités. Je vais partir en vacances et je rencontrerai mes représentants à tête reposée […] J’aime bien être important dans un projet. Si un discours et toutes les conditions sont réunies pour que je revienne et que c’est le meilleur endroit pour moi pour vivre encore des moments comme on a pu vivre, pourquoi pas, c’est tenant d’être accompagné de joueurs comme Flo (Thauvin) et Dimitri (Payet) ». Sollicité sur le marché, Gomis compte bien se servir de ses prétendants (Galatasaray et Fenerbahçe en tête) pour obtenir ce qu’il veut des dirigeants olympiens : un salaire maintenu au niveau actuel et une place de numéro un.

Nils Rosas
21/05/2017 à 17:16