Sans Ben Arfa, le PSG construit son collectif. Les hommes d’Unaï Emary ont facilement battu le promu Dijon 3-0. Pierre Ménès souligne sur son blog le réalisme parisien.

 

 

« Une équipe bourguignonne sympathique »

 

« Le PSG qui a remporté mardi, au tout petit trot, son match face à Dijon au Parc. Une équipe bourguignonne sympathique, qui a développé une qualité de jeu intéressante, mais s’est heurtée au réalisme parisien. Un csc, un péno, une tête de Lucas et l’affaire était pliée. Un match sans histoire et sans intérêt face à un promu. »

Fabrice Citodra
22/09/2016 à 19:00