Jean-Michel Aulas, le président de l’Olympique Lyonnais, a dévoilé son plan pour le mercato estival devant les caméras d’OLTV : « On a de l’ambition. On ne va pas faire la Ligue des Champions cette année pour terminer 4e. On va essayer d’être compétitif dans le nouveau stade. L’ambition au niveau national est de rattraper le PSG au plus vite. On a l’ambition de jouer un rôle en Ligue des Champions »

 

La priorité n°1 du président lyonnais : faire revenir Hatem Ben Arfa dans le Rhône. « Ce serait magnifique. Mais il y a une réalité économique. Il est très sollicité par tous les clubs y compris Paris, je ne sais pas pourquoi. Il aurait sa place dans le système de jeu et dans le cœur des Lyonnais (…) Je ne suis pas loin de le penser qu’il nous aime beaucoup et qu’il aurait envie de revenir à Lyon. On va tout faire pour convaincre ses agents qui sont de redoutables négociateurs. »

 

Également en ligne de mire : conserver les cadres de l’effectif, à commencer par Alexandre Lacazette, pisté par le FC Barcelone et de nombreux clubs anglais : « Il faut prendre les choses de manière apaisée. C’est aussi un privilège d’avoir des joueurs convoités. Concernant Alexandre Lacazette, on va tout faire pour le garder. Le coach souhaite absolument le garder. Mais ce n’est jamais le président ou un club qui décide, quand les joueurs ont des propositions s’ils sont intéressés ou non. Quand ils le sont, ils viennent voir le coach pour lui dire c’est l’opportunité de ma vie. On souhaite garder Alex. Je ne dis pas ça pour lui faire plaisir. On a repoussé une offre de 36 millions+4 millions la semaine dernière. On répond par avance à ceux qui disent qu’on doit vendre. Le fait de refuser l’offre d’un grand club européen démontre qu’on veut le garder. On va tout faire pour ».

 

Par ailleurs, JMA fera tout pour conserver Rachid Ghezzal, sous contrat jusqu’en 2017 avec l’OL :« Rachid, c’est comme Hatem. On a des relations d’affections avec lui. C’est un garçon qui pendant des années n’a pas eu sa chance. Il a fait 6 mois de grande qualité. Il a retrouvé l’envie. Il lui reste un an de contrat. Soit il resigne, soit il a des sollicitations et on verra. On discute. Je l’ai vu une fois en tête à tête. Je l’ai revu à Saint-Tropez. Il a une proposition valable jusqu’à la fin de la semaine. On lui a fait une proposition intéressante. Je me mets à sa place. C’est dur. On va faire ça en bonne intelligence. Il n’y aura pas de tension. On va tout faire pour qu’il reste ».

 

Malgré tout, il faut s’attendre à des départs de Tola Vologe, Clément Grenier en tête de liste : « Clément (Grenier) a un bon de sortie mais pas encore parlé de transfert avec lui. Il se rend compte qu’avec la rémunération qu’il a ce n’est pas si facile que ça de trouver l’équivalent. J’ai lu attentivement ce qu’il disait. Ça ne m’a pas fait plaisir et aussi à certaines personnes du club. Il fait partie de la famille. S’il a une bonne proposition, il partira. Sinon il restera. Concernant Bako (Koné), on lui a dit ok pour partir. Mais même quand on est à Lyon et qu’on ne joue pas beaucoup, ce n’est pas si facile de trouver chaussure à son pied. C’est un soldat. Mais un soldat adorable »

 

 

À voir aussi : Compilation de buts – Kévin Gameiro


Compilation de buts – Kévin Gameiro (2016) par mercatofootballclub

Bryan Gironis
24/05/2016 à 12:40