En délicatesse à l’OM, décrié pour le fond de jeu de son équipe, critiqué pour ses choix parfois douteux, conspué par le public, discuté pour les tensions en interne avec Zubizarreta relatives au mercato, Rudi Garcia est dans l’œil du cyclone à Marseille. Après seulement 5 journées, des « Garcia démission » sont déjà descendus des virages du Vélodrome. En place depuis octobre 2016, il a réussi à qualifier l’OM pour l’Europa League mais il semble avoir épuisé tout le crédit qui lui avait été accordé en seulement 2 mois de compétition.

 

 

Si la direction olympienne décidait de s’en séparer, ce qui paraît tout de même assez peu probable à ce stade de la compétition, voici quelques noms d’entraîneurs, libres ou pas, qui pourraient prendre la relève de l’ancien coach de l’AS Roma.

 

 

 

 


 

 

 

 

 

Christophe Galtier

 

 

 

 

Libre depuis son départ de l’AS Saint Etienne, le natif de Marseille (51 ans) a l’avantage de connaître parfaitement la maison olympienne. En tant que joueur, il a disputé 104 matchs avec l’OM en 4 saisons (1985-87 et 1995-97).  Il a ensuite rejoint le staff en tant qu’adjoint de Bernard Casoni en 1999, et en tant qu’entraîneur intérimaire en 2000. Après ces diverses expériences avec l’équipe phocéenne, il part entraîner l’Aris Salonique (2000-2001) en Grèce.

Adjoint d’Alain Perrin entre 2004 et 2009, il retrouvera une place d’entraineur principal sur le banc des Verts en 2009. Son bilan est plutôt positif puisqu’il sauvera l’ASSE de la relégation en 2009 et 2010, avant de les qualifier pour l’Europa League en 2013-2014 après une victoire en Coupe de la Ligue. « Galette » n’a jamais caché son amour pour l’OM, il y a fort à parier qu’il pourrait aisément se laisser tenter par le poste d’entraîneur.

 


 

 

 

 

Thomas Tuchel

 

 

 

 

Libre lui aussi, l’entraineur allemande âgé de 44 ans jouit d’une belle côte malgré sa très faible expérience au plus haut niveau. Après une carrière de joueur très courte (1992-1998), il passe ses diplômes d’entraineur et prend les rênes d’Ausbourg II durant un an, avant d’entrainer le FSV Mayence entre 2009 et 2014 qu’il qualifiera en Europa League après une belle saison qui verra Mayence terminer 7ème de Bundesliga. Après un an de chômage, il est choisi par le BVB Dortmund pour remplacer Jürgen Klopp. En deux ans à la tête des jaunes et noirs, il glanera une coupe d’Allemagne en 2017 et sera nommé entraineur de l’année en 2015/2016. Il est démis de ses fonctions le 30 Mai 2017, malgré de bons résultats et une deuxième place derrière l’éternel Bayern Munich.

Connu pour pratiquer un jeu léché et offensif, il est une des solutions les plus alléchantes, mais aussi les plus compliquées à concrétiser, pour prendre la relève de Rudi Garcia.

 

 

 


 

 

 

 

 

Marcelo Gallardo

 

 

 

 

Marcelo Gallardo est bien connu des supporters olympiens, notamment pour l’épisode du tunnel avec Christophe Galtier. Footballeur talentueux, il démontre tout son talent lors de son passage avec Monaco, avec qui il remportera un championnat de France et sera élu meilleur joueur de Ligue 1 en 2000. Après 4 ans passé à Monaco (1999-2003), il quitte la principauté alors que l’OM tente de le recruter pour River Plate, avant de revenir en France sous les couleurs du PSG.

 

Il débute sa carrière d’entraîneur en Uruguay, où il remporte le championnat local avec Montevideo (2011-2012) avant de rejoindre River Plate (2014), son club de toujours. Depuis son arrivée, Los Millonarios se portent beaucoup mieux. Un football porté sur l’offensif, avec des joueurs agressifs, à l’argentine. Il remporte la Copa Sudamericana six mois après sa nomination, puis la Copa Libertadores en 2015, l’équivalent de la Ligue des Champions en Amérique du Sud, puis la coupe d’Argentine en 2016.

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

Gabriel Heinze

 

 

 

 

Gabriel Ivan « Gabi » Heinze. Un défenseur à la carrière longue comme le bras, aimé partout où il est passé. Adulé au PSG entre 2001 et 2004, dressé au rang d’idole à l’OM (2009-2011), admiré à United, au Real Madrid… Heinze a laissé une image de guerrier en Europe. Après sa retraite en 2012 et une dernière pige à la Roma, « El Gringo » a passé ses diplômes d’entraineur.

 

Après une courte expérience de 6 mois à Godoy Cruz, il a réussi la performance de faire remonter Argentinos Juniors en première division. Longtemps annoncé au Standard de Liège cet été, « Gabi » est finalement resté en Argentine. Entraîneur d’une équipe à son image, agressive, pleine de « grinta », son style plait en Europe. Saint Etienne et Nantes s’étaient penché sur son profil avant de lui préférer Oscar Garcia et Claudio Ranieri. Nul doute que les supporters marseillais aimeraient un retour de Gabi Heinze dans la cité phocéenne, reste à savoir si le principal intéressé se sent prêt à relever un tel challenge.

 

 

 


 

 

 

 

Luis Enrique

 

 

 

 

Ancien joueur et entraîneur du FC Barcelone, Luis Enrique est aujourd’hui sans club. Bercé par le « tiki taka » barcelonais, l’entraineur de 47 ans a passé 3 saisons sur le banc de l’équipe première du Barça. Avant cela, il était l’entraineur du Barça B. Entre temps, il a connu deux expériences avec des réussites diverses. A Rome (2011-2012), tout ne se passe pas bien. Une élimination précoce en Europa League et une 7ème place en Serie A auront raison de lui. L’année d’après il rebondit au Celta Vigo où il parviendra à inculquer ses principes de jeu. Attrayant et efficace, son style de jeu fait mouche. Il deviendra alors entraineur du Barca en 2014 en remplaçant de Tata Martino. Il remporte 5 titres sur 6 dès sa première saison. Les années d’après seront plus compliqués, mais il remportera tout de même 9 titres en 3 ans avec le Barça.

 

Même si cela semble utopique, ce choix de coach n’est pas impossible. Ayant connu Andoni Zubizarreta au FCB, Luis Enrique pourrait se laisser tenter par l’aventure marseillaise et la collaboration avec « Zubi ». Un entraineur en tout cas, à la renommée internationale, qui sait gérer un groupe et des égos, qui sait mettre en place un jeu léché et efficace, et lancer des jeunes ferait le plus grand bien au « OM Champions Project ».

 

 


Van Gaal

 

 

 

 

Illustre entraineur, Louis Van Gaal est un monument en Europe. Si son parcours en tant que joueur est plutôt modeste, sa carrière d’entraineur est d’un tout autre acabit. Entraineur de l’Ajax (1991-1997) avec qui il remporte une coupe UEFA (1992) et une Ligue des Champions (1995), du Barça (1997-2000 et 2002-2003) du Bayern (2009-2011) ou plus récemment de Manchester United (2014-2016), le coach hollandais est une référence.

Si le bilan de sa dernière expérience en Angleterre est plutôt négatif (43v.18n.16d), il reste un des plus grands entraineurs européens. Egratigné par Cruyff qui lui reprochait un jeu « trop basé sur la théorie »,  de ne pas assez dominer ses adversaires, Van Gaal conserve une côte de popularité assez haute malgré son échec cuisant avec les Red Devils. Reste à savoir si le challenge marseillais pourrait intéresser le coach hollandais.

 

 

 

En plus de ces noms, de nombreux entraineurs français, libres, pourraient prétendre au poste d’entraineur de l’Olympique de Marseille. Parmi eux figurent Laurent Blanc, joueur de l’OM (1997-1999), Franck Passi, ancien entraineur adjoint (2012-2015), puis principal en début de saison 2016, Frédéric Antonetti, René Girard, Rolland Courbis

Redac MFC
12/09/2017 à 18:48