Interrogé par la presse Turc, Levent Nazifoğlu, le directeur sportif de Galatasaray a évoqué le transfert avorté de Lassana Diarra.  Selon lui,  le club turc a mis un terme aux négociations à cause des exigences financières démesurées de l’Olympien.   « Une maison de luxe avec un loyer mensuel de 30 000€ et deux voitures à pas moins de 150 000€ chacune. Nous avons refusé de céder à ses exigences, » a-t-il ainsi déclaré.

 

« C’est du grand n’importe quoi »

 


 
  
L’entourage de Diarra a n’a pas tardé à lui répondre :

« Voitures, appartements… C’est du grand n’importe quoi. C’est le projet proposé, dans sa globalité, qui n’a pas convaincu Lass. Je pense que, dans la mesure où ils avaient déjà annoncé de façon anticipée un accord, ils se sont retrouvés face à leur incohérence, pour ne pas dire leur incompétence. Aujourd’hui, ils se justifient comme ils le peuvent, et c’est vraiment triste d’en arriver là. Déçu de la part de ces dirigeants »,  a ainsi confié l’entourage proche du joueur au site FootMercato.net.

Marcel Maurice
05/09/2016 à 22:48