Invité dans l’émission l’After Foot sur RMC, le président de l’ OL, Jean-Michel Aulas a expliqué la réforme des quotas de joueurs formés en France que la LFP étudie actuellement. Pour le dirigeants Lyonnais cette mesure n’irait pas à l’encontre des intérêts du PSG.

 

 

Ces deux suggestions ne pénalisent pas le PSG

 

Aulas charge Labrune par mercatofootballclub
 

« Ce qui a été proposé, c’est d’une part la limitation du nombre de professionnels. Il faut se limiter, ça évite un certain nombre d’excès. Ensuite, ce qui est envisagé, c’est d’avoir huit joueurs dans l’effectif formés localement, c’est-à-dire, en France. Je suggère d’y ajouter qu’il y ait sur la feuille de match, au moins quatre joueurs formés au club. Ça évitera que les jeunes talents s’en aillent. Aujourd’hui, on voit que ces deux suggestions ne pénalisent pas le PSG qui a un excellent centre de formation. Ils viennent de décider d’un investissement considérable pour leur centre d’entrainement. Ils ont décidé de recruter un des meilleurs formateurs disponible sur le marché, » a ainsi déclaré le président de l’OL.

Marcel Maurice
08/09/2016 à 21:52