Bailey la future star de la Jamaïque vers United ?

 

 

Manchester United

 

 

Les grands clubs européens recrutent des stars et s’offrent aussi les meilleurs espoirs. Manchester United aurait un œil sur une des révélations du championnat belge, un ailier gauche de 19 ans. Selon le Daily Mail, les Red Devils observent de prêt les performances de Leon Bailey. Ce jeune gaucher jamaïcain de 19 ans joue à Genk. Bailey, auteur de cinq buts cette saison, a déjà refusé les avances de Chelsea et de l’Ajax Amsterdam. Si Manchester passe à l’action va-t-il encore résister à la tentation ?

 

 

 

Bielsa, une option pour l’OM de McCourt ?

 


Vente OM : McCourt présente son « OM Champion… par mercatofootballclub

 

Les supporters de l’OM rêve d’un retour de Marcelo Bielsa à Marseille. Ces derniers jours Luis Fernandez évoquait une possible rencontre entre El Loco et les futures dirigeants du club phocéen. Rien n’a été confirmé à ce sujet, mais il n’en fallait pas plus pour relancer la rumeur d’un « come back » de l’argentin en terre marseillaise. Interrogé a ce sujet dans les colonnes de So Foot, le futur président du club phocéen, Jacques-Henri Eyraud avoue  s’interroger sur cette possibilité : « C’est toujours difficile, ça… On a évidemment remarqué ce qui s’est passé avec Bielsa, parce que c’est étonnant qu’à Marseille quelqu’un soit autant adulé après avoir perdu beaucoup de matches en fin de saison. Ça fait réfléchir », a-t-il ainsi expliqué.

 

Houllier et Genesio pas sur la même longueur d’onde

 

Emmanuel Adebayor

 

Sur les ondes de RMC, Gérard Houllier, conseiller du président Jean-Michel Aulas à l’OL, est revenu sur l’échec du transfert de Emmanuel Adebayor. L’ancien entraineur lyonnais n’était visiblement pas sur la même longueur d’onde que Bruno Genesio qui a fait capoter l’affaire au dernier moment : « Tout le monde y a pensé. Même Florian Maurice, qui est le recruteur. On y a tous pensé. C’est vrai que le président et moi, on était plus en faveur de prendre Emmanuel Adebayor pour six mois parce qu’on trouvait qu’on était un peu juste devant en cas de blessure. La preuve, c’est qu’Alexandre Lacazette et Maxwel Cornet viennent de se blesser. C’est difficile d’avoir des joutes européennes, d’être sur quatre tableaux avec régularité si on manque d’attaquants. Je trouvais que c’était une bonne solution d’appoint. Mais en même temps, c’est le coach (Bruno Genesio, ndlr) qui décide. S’il décide qu’il y a d’autres options, d’autres possibilités, ou de la place à laisser pour un jeune du centre, tant mieux. C’est lui qui décide. Nous, on est là pour l’aider,  » a ainsi déclaré Houllier

 

Zidane à Bordeaux, pourquoi ça ne s’est pas fait

 

 

zidane-real

 

Dans un entretien accordé par RMC SPORT, Nicolas de Tavernost est revenu sur les tractation avec Zinedine Zidane qui aurait pu devenir l’entraineur des Girondins de Bordeaux en 2014 : « Oui, évidemment. Qui ne rêve pas d’avoir Zidane comme entraîneur ? Mais pour être très honnête, Zidane, ça aurait été un malentendu parce qu’on n’a pas les moyens à Bordeaux de fournir l’équipe qu’il mérite. Il aurait fait un an peut-être, avec une équipe qu’on aurait amélioré. Mais à un moment donné… Ça aurait été une grande joie. Je l’ai rencontré, avec Jean-Louis Triaud. Je crois qu’il aime bien Bordeaux, on a regardé la question. Mais je pense qu’il faut aussi être réaliste. Madrid part d’un niveau qui n’est pas celui de Bordeaux. Le championnat de France n’est pas le championnat espagnol en termes de recettes. Les recettes du Real Madrid n’ont rien à voir avec celles de Bordeaux. C’est comme si vous me disiez : « Regrettez-vous que Ronaldo ne soit pas l’attaquant de Bordeaux ? », a ainsi déclaré le dirigeant bordelais.

 

 

 

PSG : « À la base, on pourrait se gérer sans entraîneur »

 

 

PSG

 

La semaine dernière, les cadres du vestiaire parisiens ont souhaité avoir une discussion avec Unai Emery pour lui faire part des changements tactiques qu’ils souhaitaient que ce dernier opère.  L’entraineur espagnol en a d’ailleurs tenu compte avec le retour au système  4-3-3 lors de la victoire du PSG face à Bordeaux ce week end. L’ancien coach du FC Seville risque par contre de ne pas trop apprécier la sortie de son défenseur Thomas Meunier qui explique que le club parisien n’aurait même pas besoin d’entraineur vu le niveau des joueurs qui composent l’effectif : « À la base, on pourrait se gérer sans entraîneur. Beaucoup, comme Angel Di Maria ou Hatem Ben Arfa n’ont pas réellement besoin de notions tactiques. Dès qu’ils reçoivent la balle, ils font la différence. Même si on nous disait : ’Vous n’avez pas de contraintes, faites ce que voulez’, on pourrait gagner. Contre des équipes comme Arsenal, la tactique va faire la différence. C’est là qu’il faudra montrer le changement entre Laurent Blanc et Unai Émery. D’après ce que j’ai pu comprendre, les entraînements avec Blanc étaient plus simplistes, » a ainsi lâché l’international Belge dans les colonnes de l’Equipe

Fabrice Citodra
05/10/2016 à 20:20