Zidane: « Je ne comprends rien, c’est absurde… la sanction est injuste »

 

zidane-real

 

 

L’Atlético Madrid et le Real Madrid ont été sanctionné d’une interdiction de recruter jusqu’en janvier 2018 pour avoir fait signer des joueurs mineurs étrangers. Directement concerné par la décision en appel de la FIFA, Zinédine Zidane a réagi à cette sanction qui vise particulièrement ses enfant Enzo et Luca. Le coach du Real a affiché son incompréhension ce vendredi en conférence de presse. « Je ne comprends rien. Le club tente de faire du mieux possible. Je peux parler de mes enfants. Ils sont nés ici et ont vécu toute leur vie ici. C’est absurde qu’ils ne puissent pas jouer. Mes enfants ne peuvent pas jouer et je veux leur expliquer pourquoi. Ils doivent s’armer de patience car à l’heure actuelle nous ne pouvons rien faire. J’espère que ce sujet va rapidement se régler. Je ne comprends pas, cela me gêne, la sanction est injuste. C’est absurde et le club va faire tout son possible pour changer cela, assure ce dernier. Je ne peux rien dire de plus. Nous allons attendre car c’est une sanction qui vient tout juste d’être connue. J’espère que les choses vont se régler rapidement. »

 

 

 

 

Labrune plombe Anigo

 

L’OM est sur le coup d’une enquête concernant plusieurs transferts. Ce samedi, l’Equipe Mag consacre un gros dossier au coulisses de l’Enquête et dévoile des extraits de l’audition de Vincent Labrune. L’ex-président de l’OM charge son ancien directeur sportif, José Anigo.

 


Aulas charge Labrune par mercatofootballclub

 

« Vu le comportement de José Anigo au quotidien dans le travail, c’est très difficile pour moi de le charger et de le blâmer. II jouait le rôle de tampon avec les agents. Et cela m’arrangeait bien (…) José Anigo ne se cache pas des relations qu’il a pu avoir avec les voyous marseillais. Mon analyse est la suivante : José est le point d’entrée des agents malveillants et proches des voyous dans le système, au vu de ses amitiés. Mais, pour moi, je pense que José subit également le système, et ce, peut-être, dès l’origine. »

 

 

 

 

Riolo : « Avec Jesé, c’était pire que de jouer à 10 »

 

 

ben-arfa-psg-2016

 

 

Le PSG ne s’est pas rassuré avant ses débuts en Ligue des Champions. Un match nul 1-1 face à Saint-Etienne qui souligne la faiblesse de certaines recrues offensives de Paris. Daniel Riolo n’a pas hésité a pointé du doigt la prestation indigne de l’ancien attaquant du Real Jesé. Le journaliste rappelle aussi le petit match de Ben Arfa qui devait pourtant se montrer. «Avec Jesé, c’était pire que de jouer à 10. À 10, on garde le ballon, à 11 avec un mauvais, vous lui donnez et il est perdu. Et heureusement que l’Espagnol est là pour jouer le bouc émissaire, ça permet de relativiser le match de Ben Arfa. Il ne peut pas, à ce niveau d’exigence, se contenter de ça ! Un éclair, un dribble. Non, il faudra beaucoup plus. Sans attaque, ce PSG n’a rien fait de bon. Et c’est le point essentiel de la prestation d’hier selon moi. La ligne d’attaque a pendant trop longtemps été proche de la nullité »

 

 

 

 

Aulas : « La pression est sur Ghezzal »

 

 

Rachid GHEZZAL  - 13.01.2016 - PSG / Lyon - 1/4 de finale Coupe de la LIgue Photo : Nolwenn Le Gouic / Icon Sport

 

Lyon n’a pas fait des folies sur le mercato mais a réussi à conserver ses meilleurs éléments. Pourtant il y a un dossier qui énerve Jean-Michel Aulas, celui de Rachid Ghezzal. L’attaquant de 24 ans sera libre en fin de saison et refuse de prolonger son bail avec l’OL. Le boss de l’OL a décidé de le réintégrer dans le groupe pro, mais il lui met une énorme pression ! Le président lyonnais s’est exprimé en conférence de presse : « On n’arrivait pas à se mettre d’accord. J’ai tranché en disant que, prolongation ou pas, il allait jouer car le coach a besoin de lui. La pression est sur lui car, s’il ne signe pas rapidement son contrat, il sera quand même dans l’équipe et aura la pression des supporters. J’ai appelé son frère pour qu’il prolonge au plus vite. On trouvera la meilleure solution pour lui, pour le club, afin qu’il apporte son savoir-faire à l’équipe. On est toujours en négociations ».

Fabrice Citodra
10/09/2016 à 20:20