Et si la mise à l’écart d’Hatem Ben Arfa n’était pas dû qu’à des raisons sportives ? Pas retenu par Unaï Emery pour participer au stage d’avant saison avec son club, le milieu de terrain parisien a crié à l’injustice. Mais le Journal du Dimanche nous révèle aujourd’hui que ce dernier s’est peut-être lui-même grillé auprès de son entraîneur et de son président en adoptant une attitude irrespectueuse lors de sa dernière rencontre avec l’émir Al-Tahni, propriétaire du club.

Une remise en cause de son président

Les deux hommes se seraient rencontrés en marge d’une rencontre opposant le Paris Saint-Germain à Guingamp le 9 avril dernier, date qui coïncide d’ailleurs avec la dernière convocation de Ben Arfa par Emery. En allant saluer l’émir ce jour-là, l’ancien niçois aurait « demandé son contact au propriétaire qatarien, précisant avec un certain culot que cela faisait des mois que Nasser Al-Khelaïfi, présent à cet instant, ne lui répondait pas ». Un manque de respect que le président du PSG n’aurait pas du tout apprécié. Il aurait ainsi demandé au coach parisien de ne plus convoquer Hatem Ben Arfa.

Nils Rosas
16/07/2017 à 17:16