Mercato-OM : La porte s’ouvre pour un latéral gauche

Jordan Amavi - 14.12.2014 - Nice / Saint Etienne - 18eme journee de Ligue1 Photo : Manuel Blondeau / Icon Sport

Pour garnir son flanc gauche amputé d’un Henri Bedimo blessé, l’Olympique de Marseille a enregistré cet hiver l’arrivée de l’expérimenté Patrice Evra en provenance de la Juve. A 35 ans, l’ancien mancunien n’était pourtant pas le premier choix des dirigeants et du coach marseillais qui espéraient plutôt la venue d’un jeune latéral capable de s’inscrire à plus long terme dans le projet olympien. Les Français Theo Hernandez et Jordan Amavi faisaient à ce titre office de priorités, mais leur transfert dans la citée phocéenne n’avait pas pu se concrétiser. Selon The Telegraph, l’OM pourrait toutefois de nouveau espérer cet été.
D’après le média britannique, Jordan Amavi devrait être vendu par Aston Villa lors du prochain mercato. Le club anglais a des problèmes de trésorerie et se montre incapable de remonter en Premier League. L’OM pourrait donc tenter de recruter l’ancien niçois cet été. Amavi viendrait concurrencer Evra et surtout incarner la suite du projet. Son transfert est évalué à plus de 10 millions d’euros. Le défenseur de 23 ans est lié avec le club anglais jusqu’en 2020.

Mercato : Tour d’horizon des joueurs libres cet été

Thiago-Motta

Alors que le mercato ouvrira ses portes le 9 juin prochain, de nombreux joueurs en fin de contrat sont d’ores et déjà libres de s’engager avec l’équipe de leur choix. Parmi ceux-ci, quelques stars risquent d’attiser tout particulièrement les convoitises. Yaya Touré, De Rossi et Motta en tête. A 34 ans, l’Ivoirien ne sera pas retenu par Pep Guardiola qui n’a jamais vraiment apprécié son profil. Mis de côté en début de saison, le Citizen a pourtant réussi à regagner sa place dans le groupe mancunien et s’est montré plusieurs fois décisif. Nul doute que son talent et son expérience feront de lui l’un des joueurs les plus convoités de l’été. De son côté, Daniele De Rossi n’est pas sûr de continuer sa carrière. Si l’AS Roma souhaite continuer l’aventure avec lui, l’Italien a jusqu’ici refusé de prolonger son contrat. A 33 ans, il n’a jamais porté les couleurs d’un autre club que celui de la Louve alors rien ne garanti qu’il le fera en juin. Souvent jugé sur le déclin cette saison, Thiago Motta reste un métronome hors paire et sa forme impacte souvent le jeu du Paris Saint-Germain. Mais alors que le PSG souhaite renouveler son effectif, l’Italien est invité à prendre la porte. Malgré ses 34 ans, le milieu de terrain ne manquera pas de prétendants. « C’est un joueur de classe mondiale. Il n’y a pas de pression particulière parce que même s’il finit libre, il n’y aura pas de problème (pour retrouver un club) » assurait d’ailleurs son agent il y a peu.
Si ces trois joueurs sont à coup sûr ceux qui feront le plus saliver les supporters, d’autres joueurs non moins talentueux arriveront en fin de contrat à l’issue de la saison. En Premier League, Sagna, Clichy, Zabaleta, Navas et Lucas Leiva font notamment partie de la liste. En Espagne, Pepe et Torres en sont aussi. Enfin, en Ligue 1, Balotelli, Ghezzal, et Costil seront également libre.

Mercato-OM : Zubizarreta détaille son plan d’action

mccourt

Malgré un mercato hivernal plutôt réussi, le directeur sportif de l’OM sait qu’il jouera gros cet été. Annoncé comme le lancement sportif officiel de l’« OM Champions Project », le marché estival servira en effet de baromètre aux ambitions marseillaises. Bien conscient de cette réalité, Andoni Zubizarreta aura donc la tâche difficile de faire coïncider prétentions marseillaises et budget limité. Pour ce faire, l’Espagnol compte miser sur le marché français comme il l’explique dans les colonnes du JDD ce dimanche : « Nous travaillons prioritairement sur le marché local, L1 et Français de l’étranger. Nous avons aussi vu beaucoup de matches de Ligue Europa. Rudi et moi déterminons les profils puis nous comparons avec les informations recoupées par nos recruteurs. Au mercato, on a travaillé sur 90 joueurs pour finalement anticiper de six mois la venue de quatre ».
S’il n’exclut évidemment pas de recruter une ou deux têtes d’affiches pour bonifier rapidement l’effectif marseillais, Zubizarreta compte donc avant tout faire de l’OM une cellule de progression de jeunes joueurs prometteurs : « Je trouve notre projet attractif pour les talents français qui peuvent passer trois ou quatre saisons chez nous avant d’aller en Premier League. C’est ce que nous avons dit à Morgan Sanson. Marseille a tout pour épanouir des joueurs comme lui ». Un discours qui rappelle étrangement celui de Vincent Labrune et son « projet Dortmund ».

L’Olympique Lyonnais a une « politique sportive désastreuse »

Aulas

Largué dans la course à la Ligue des Champions qui était pourtant une des priorités du club, et défait par un adversaire largement à sa portée en League Europa, l’Olympique Lyonnais réalise une saison en demi-teinte. Si ce manque de résultats devrait coûter sa place à Bruno Genesio dans les jours qui viennent, il serait injuste de désigner le coach des Gones comme l’unique responsable de cette déroute. Spécialiste du club, Vincent Duluc ne s’y méprend d’ailleurs pas au moment de lister les problème de l’OL. Et le journaliste de L’Equipe n’y va pas de main morte.
« Si je dois dresser la liste des trois plus grands problèmes de l’OL cette saison, Génésio ne montera pas sur le podium non plus. 1. Politique sportive désastreuse ; 2. Pas de défenseurs centraux ; 3. Des joueurs techniques qui n’ont pas dimension athlétique et réciproquement. Le 1, c’est que l’OL recrute mal, ne travaille pas et ne suit pas de ligne, seulement des influences contradictoires et changeantes. Posez-vous la question de ce que Pochettino, Simeone, Conte cherchent. Valbuena, Fekir, Darder, Mammana ne joueraient jamais avec eux. Mon jugement n’aurait aucune valeur s’il était lié à une amitié. Il est lié à une conviction » analyse-t-il, n’épargnant personne.

Le PSG de nouveau devancé pour une cible estivale

Ricardo Rodriguez

Le Paris Saint-Germain aura décidément la vie dure lors du prochain mercato. Après s’être semble-t-il fait griller la priorité par l’Inter sur la piste Pepe, le club parisien pourrait de nouveau se voir souffler une recrue sous le nez par un club italien. Annoncé de longue date comme une cible du PSG, Ricardo Rodriguez prendrait finalement la direction de l’AC Milan annonce le quotidien allemand Bild. Titulaire indiscutable de la défense de Wolfsburg depuis maintenant cinq saisons, le latéral suisse devrait quitter son club contre un chèque de 18 millions d’euros. De son côté, il se serait déjà entendu depuis plusieurs jours avec les Rossoneri sur les termes de son contrat. Pour remplacer Maxwell, en partance, les parisiens vont donc devoir se rabattre sur un autre joueur.

Pepe chipé au PSG par un club italien

Pepe / Diego Lopez

Après avoir refusé de prolonger son contrat avec le Real Madrid en cours de saison, Pepe sera libre de s’engager avec les club de son choix fin mai. Un temps annoncé en Chine où une offre en or lui aurait été faite, la rumeur d’une arrivée du Portugais au Paris Saint-Germain dans les jours à venir tendait finalement à se confirmer. Pourtant, le journaliste Fabrizio Romano (Sky Sports, Guardian) l’assure, le défenseur central est attendu dans les jours qui viennent… à l’Inter : « L’Inter prendra Pepe à la fin de son contrat. L’Inter a un avantage sur la PSG et les clubs chinois. Ausilio (directeur sportif de l’Inter) l’a déjà en main. Il parlera avec Suning pour clore le dossier au plus vite ».
La Gazzetta dello Sport va également dans ce sens en annonçant que Jorge Mendes, l’agent du joueur, et le directeur sportif du club milanais se seraient d’ores et déjà rencontrés pour négocier la venue du madrilène. L’Inter Milan pourrait ainsi proposer un contrat de 12 millions d’euros sur deux saisons au défenseur central de 34 ans, soit un salaire annuel de 6 millions d’euros.

OM: La direction félicite Rudi Garcia

Rudi GARCIA

Rudi Garcia a été le coach désigné pour mener à bien le projet sportif ambitieux de Frank McCourt à l’OM et ses premiers mois en tant qu’entraineur du club phocéen ont été convaincants pour le président de l’OM Jacques-Henri Eyraud,à en croire les dires de ce dernier parus dans le Parisien:« Concernant le coach, qu’est-ce que je peux dire ? Rudi Garcia et son staff ont réussi à créer une dynamique incroyable. Cette équipe a été critiquée, mais depuis le clasico du 26 février, elle n’a encaissé que quatre buts. Je leur tire mon chapeau »

Nils Rosas
14/05/2017 à 20:20