Real : Une première recrue à 80 millions d’euros dès le mercato estival

Real Madrid

Auteur de 39 buts la saison passée toutes compétitions confondues, Pierre-Emerick Aubameyang intéresse de plus en plus les dirigeants madrilènes. Bien décidé à ne pas laisser partir son attaquant star pour une bouchée de pain, le Borussia Dortmund a d’ores et déjà fixé son prix. Selon Bild, le Real doit débourser 80 millions d’euros.

Florentino Perez ne devrait pas avoir trop de soucis pour convaincre « Aubam » de garnir les rangs madrilènes. Dans une interview accordée à Onze Mondial, le Gabonais a tout simplement déclaré sa flamme pour le club espagnol. « Le Real est mon club de cœur et j’ai fait la promesse à mon grand-père de jouer là-bas un jour, j’espère que ça arrivera ». Ce transfert pourrait intervenir d’ici l’été prochain. Mais le Real doit régulariser sa situation vis-à-vis de la FIFA. Sanctionné d’une interdiction de recruter jusqu’en janvier 2018, la maison blanche devrait faire appel de la décision devant le TAS.

 

Mercato PSG : Neymar, c’est 430 millions d’euros ?

Neymar

430 millions d’euros, une somme astronomique, voire indécente. Mais pour le père de Neymar, c’est tout simplement le prix qu’aurait du débourser le PSG pour l’acquérir l’été dernier. Même si la clause fixée par Barcelone était bien atteinte, le PSG n’a pas pris en compte un certain nombre de paramètres d’après Neymar Sr.

Pendant le mercato estival, Paris aurait proposé 190 millions d’euros pour s’acheter les services de l’attaquant brésilien d’après l’Equipe. Une information que Neymar Sr ne dément pas. Mais pour l’agent et père du joueur, cette somme ne reflète pas réellement ce que doit débourser le PSG pour l’obtenir. Dans les colonnes de Globoesporte, le père évoque toutes les complications que ce transfert aurait pu engendrer. « Si Barcelone dit ‘‘Neymar ne partiras pas’’ et que Neymar veut partir, il faut payer la clause. Et la clause, c’est 190 millions d’euros plus les impôts, plus 56%. Au total, c’était quasiment 430 millions d’euros ». Une somme démesurée, même pour le PSG.

 

 

 

Mercato : Manchester United vise le jeune crack français du début de saison

 

Manchester United

Moussa Dembélé (20 ans) est suivi de très près par Manchester United. Le joueur formé au PSG serait en effet convoité par les Red Devils. Selon les informations du Daily Mail, un recruteur a été envoyé par Manchester pour le suivre. Direction Dingwall afin d’assister à la rencontre Ross County-Celtic. Rentré en cours de jeu, la pépite française a donné une raison de venir au scout mancunien en inscrivant son 15eme but de la saison.
 

Auteur d’un triplé en Ligue des Champions face à Manchester City, et unique buteur du derby l’opposant aux Rangers, Moussa Dembélé impressionne à seulement 20 ans. Parti de Fulham à l’été 2016 libre de tout contrat, Dembélé a fait un excellent choix en rejoignant Brendan Rodgers. Jouissant d’une exposition importante grâce à la Ligue des Champions, l’international espoir rebondira dans un club d’une bien plus grande envergure. Dès cet hiver ou cet été ? Cela dépendra surement de l’offre de Manchester.

 

 

 

Mercato: Une star de City sur le départ… Arsenal, Chelsea et le PSG prêt à mettre 90M€ ?

 

Sergio Aguero ne devrait plus faire long feu sur le banc de Manchester City. Auteur de 11 buts en 12 matchs toutes compétitions confondues cette année, son temps de jeu décline au fur et à mesure que la saison avance.

Arsenal, Chelsea ou encore Tottenham en Premier League sont prêt à sauter sur l’occasion pour attirer l’international argentin selon le journaliste espagnol Don Balon. Yahoo Sport affirme même que le Paris Saint Germain serait déjà prêt à mettre 90 millions d’euros sur la table pour s’offrir le « Kün ». La piste d’un départ pendant le mercato hivernal semble irréaliste. En effet, Aguero a joué pour City en Ligue des Champions cette année. Il ne pourrait donc jouer cette compétition au sein d’un autre club.

Le buteur argentin n’est plus le premier choix de Pep Guardiola à la pointe de l’attaque mancunienne. Sur le banc en Ligue des Champions dans le choc opposant son équipe à Barcelone, c’est Kevin De Bruyne qui avait été promu dans ce rôle de buteur.

Présent pour trois ans chez les Sky Blues, Pep Guardiola n’aime pas tellement les attaquants de formation. A Barcelone, il a préféré Léo Messi à Zlatan Ibrahimovic en pointe de son attaque. Même constat au Bayern de Munich, où Mandzukic n’avait que très peu foulé les pelouses. Le poste de neuf étant réservé à Thomas Müller.

 

 

Guardiola n’aime pas les buteurs

 

 

Le buteur argentin n’est plus le premier choix de Pep Guardiola à la pointe de l’attaque mancunienne. Sur le banc en Ligue des Champions dans le choc opposant son équipe à Barcelone, c’est Kevin De Bruyne qui avait été promu dans ce rôle de buteur.

Présent pour trois ans chez les Sky Blues, Pep Guardiola n’aime pas tellement les attaquants de formation. A Barcelone, il a préféré Léo Messi à Zlatan Ibrahimovic en pointe de son attaque. Même constat au Bayern de Munich, où Mandzukic n’avait que très peu foulé les pelouses. Le poste de neuf étant réservé à Thomas Müller.

 

OL : Pas d’inquiétude dans le camp Mateta

 

 


Jean-Philippe Mateta, ses buts ! par mercatofootballclub

Alors que le coach de l’OL, Bruno Genesio est sur la sellette, le mercato estival réalisé par le club lyonnais est pointé du doigt. N’Koulou et Mammana ont encore du mal à s’imposer, le jeune attaquant recruté en tant que joker Jean-Philippe Mateta n’a joué que 14 minutes. Pour autant, ce dernier sait qu’il doit être patient… Une source de l’entourage du longiligne buteur de 19 ans qui a débarqué de Châteauroux s’est confiée au quotidien l’Equipe. « Le projet n’a pas bougé d’un iota. Jean-Philippe a signé pour cinq ans et nous ne ressentons aucune forme d’inquiétude. Il a un travail à faire pour évoluer. Quand on regarde le temps d’adaptation de joueurs comme Cornet, Tousart et même Darder, on se dit qu’on est dans le bon timing. » Le transfert de Mateta est quand même de 5M€ (2 M€ auxquels pourront s’ajouter des bonus, liés aux performances collectives de l’équipe lyonnaise, pour un montant maximal de 3 M€). L’OL mise sur l’avenir mais n’a pas vraiment de remplaçant à Alexandre Lacazette…

 

 

 

Mercato PSG : « Bacca ? Si une offre intéressante arrive, on discutera »

 

 

Carlos-Bacca-AC-Milan

 

Depuis le départ de Zlatan à la fin de contrat l’été dernier, le PSG ne peut compter que sur Cavani pour occuper le poste d’avant-centre. Le club parisien pourrait donc recruter un attaquant dès cet hiver. Le nom qui revient avec insistance est celui de Carlos Bacca. Alors que le Milan AC ne veut pas entendre parler d’un départ de son buteur colombien, son agent ouvre la porte…

L’agent de Carlos Bacca, Sergio Barila a fait le point pour le média El Heraldo. « Bacca est un joueur très courtisé et nous recevons très souvent des demandes pour sa situation. Combien vaut-il ? Cela dépend du moment. Actuellement, Carlos Bacca n’a pas de prix. Le PSG et West Ham ? Le club est content avec lui, mais si une offre intéressante arrive, on discutera. Mais actuellement, il n’y a aucune raison pour Bacca de quitter Milan. »

 

 

 

Corchia sur le départ malgré le projet Lopez ?

 

Sebastien CORCHIA

 

Sébastien Corchia plait beaucoup à l’étranger. D’après Mercato365, le latéral droit de Lille est notamment sur les tablettes du FC Séville. Wolfsburg est aussi à l’affût. Lié au LOSC jusqu’en juin 2018, l’international français pourrait recevoir un bon de sortie l’été prochain avec l’arrivée de Gérard Lopez. Décidément, le FC Séville se plait à dénicher les joueurs de Ligue 1. Après Samir Nasri, Benoît Trémoulinas, Mariano, Timothée Kolodziejczak, Salvatore Sirigu, Adil Rami ou encore Wissam Ben Yedder, Corchia intéresse le club sévillan. A moins qu’un club allemand ait ses faveurs. Wolfsburg s’est aussi penché sur le dossier. Les loups avaient déjà ciblé le jeune latéral en janvier 2014 alors que Corchia évoluait à Sochaux.

 

 

 

 

Dabo juge les arrivées de Saivet et Veretout

 

asse_ St Etienne

 

Dans un entretien accordé au site Made In Saint-Etienne, le milieu de terrain Bryan Dabo, a évoqué le recrutement estival de l’ASSE notamment dans l’entre jeu à son poste ou il ne s’attendait peut être pas à une telle concurrence : «Comment j’ai vécu ces arrivées ? J’étais content, je me suis dit que ça allait renforcer le groupe. Je ne me suis pas dit « ah, le coach ne m’avait pas dit qu’il allait recruter d’autres joueurs… » En plus, je connaissais déjà Jordan (ils ont joué ensemble en équipe de France Espoirs, ndlr)et je savais qu’Henri est un super joueur, qui peut jouer à plusieurs postes. Moi aussi d’ailleurs. Donc, je savais que ça apporterait un plus à l’équipe. Je ne me suis pas dit qu’ils allaient venir me concurrencer et qu’on n’allait pas se parler à cause de ça. Au contraire, d’ailleurs, on est tout le temps ensemble !», a ainsi déclaré le milieu de terrain originaire de Marseille.

Marcel Maurice
28/10/2016 à 20:20