Le Real sur une autre pépite de 16 ans, le Barça et la Juve aussi

 

 

 

Avec la flambée des prix sur le marché des transferts, la mode est à la détection de jeunes pépites capables de bonifier un effectif à moindre coût tout en rapportant de l’argent au club lors d’une éventuelle revente. En Espagne, le Real Madrid a ainsi clairement misé sur la jeunesse pour préparer sa saison. Si beaucoup de jeunes du centre formation se sont vus proposer un contrat, d’autres ont été dénicés dans des clubs concurrents, à l’image de Daniel Ceballos arrivé du Bétis Séville après un Euro des moins de 21 ans réussi. Loin d’être rassasiés, les Merengue lorgneraient désormais sur un tout jeune défenseur central.

 

Iker San Vincente au cœur de toutes les attentions

 

 

 

Selon les révélations du quotidien espagnol Sport, les madrilènes seraient en effet à la lutte avec le Barça et la Juve pour débaucher la pépite d’Osasuna, Iker San Vicente. Le jeune joueur de 16 ans, vu comme le futur de la Roja en défense centrale, aurait même été contacté par le Barça qui souhaiterait lui faire signer son premier contrat professionnel. les deux autres cadors européens seraient malgré tout déterminés à convaincre le joueur de les rejoindre.

 

 

 


 

 

 


 

 

 

Wenger peste contre les règles du marché des transferts

 

 

 

 

 

 

« Il faut choisir une des deux voies : vraiment réguler ou laisser ça complètement ouvert. Mais on ne peut pas rester dans l’entre-deux dans lequel nous sommes en ce moment. Cela n’avantage que les clubs capables de composer avec les règles » a déclaré l’entraineur d’Arsenal alors que le mercato a été marqué par le transfert record de Neymar arrivé au PSG grâce un montage financier complexe permettant de contourner les règles imposées par l’UEFA.

 

La fermeté ou la dérégulation

 

 

 

« Soit le règlement doit être plus clair et plus strict, soit il faut (déréguler) complètement et vous pouvez faire ce que vous voulez si vous garantissez que vous avez l’argent » a précisé Wenger sans pour autant trancher entre les deux options.

 

 

 

 


 

 

 

 


 

 

 

 

Arsenal sur une pépite française?

 

 

 

 

 

Arsenal serait sur les rangs pour s’offrir une pépite française formée au Havre.

Le Havre est un centre de formation connu et reconnu en Europe. Steve Mandanda, Benjamin Mendy, Lassana Diarra ou encore Paul Pogba ont tous débuté leur carrière professionnelle en Normandie avant d’exploser au plus haut niveau.

 

Suivi par Arsenal

 

 

Cette tradition risque de se poursuivre. Titulaire indiscutable depuis le début de la saison en ligue 2, le jeune Harold Moukoudi (19 ans) aurait attiré l’attention de cadors européens. Ainsi, The Sun annonce que Arsenal serait sur les rangs pour faire traverser la manche au natif de Bondy, comme Manchester United l’avait fait pour un certain Paul Pogba il y a plusieurs années. Avec le succès qu’on lui connait.

 

 

 


 

 

 


 

 

 

PSG: « Dans le foot tout est possible »

 

 

 

 

 

Freinés à la Mosson par des Montpelliérains vaillants, le PSG conserve malgré tout sa première place au classement, 1 point devant l’AS Monaco. Contesté depuis l’affaire Neymar/Cavani, Unai Emery réalise tout de même un bon début de saison. Critiqué pour sa frilosité, son milieu à 3, le coach espagnol a tiré des conclusions et depuis l’arrivée de Kylian Mbappé, son PSG évolue en 4-2-4 avec un quatuor offensif composé de Mbappé – Cavani – Neymar – Draxler. A 2 jours de recevoir le Bayern Munich en Ligue des Champions, c’est un véritable duel d’entraîneur qui nous attend. A cette occasion, l’ancien coach du PSG Carlo Ancelotti, aujourd’hui en poste à Munich s’est exprimé dans les colonnes du Figaro sur le PSG et sur un éventuel retour… 

 

Ancelotti en mauvaise posture au Bayern

 

 

 

 

«Dans le foot, tout est possible, mais aujourd’hui je suis à Munich, content d’y être. Quand le Bayern sera fatigué de moi, on se serrera la main et on se dira au revoir. Seulement à ce moment, je penserai à mon futur. Pas maintenant». Le coach italien ne ferme donc pas totalement la porte au club de la capitale. Loin de faire l’unanimité en Allemagne, le transalpin jouera peut-être sa peau face à ses anciens joueurs.

 

 

 


 

 

 

 


 

 

PSG: Un vestiaire sous haute tension

 

 

 

PSG

 

 

 

 

Arrivé comme une rockstar à Paris cet été, Neymar ne cesse de faire parler de lui. Sa clause libératoire mirobolante, sa villa, l’affaire du penalty, la prise du contrôle du vestiaire par le « clan » des brésiliens, la révélation de son véritable salaire… et voila qu’un nouveau scandale pourrait éclater autour de la star brésilienne.

 

Un vestiaire sur le point d’imploser

 

 

D’après El Pais, l’intervention de Nasser Al-Khelaïfi n’aurait pas suffit à éteindre l’incendie et le vestiaire serait de plus en plus agacé par le statut donné à Neymar. Toujours selon le journal espagnol, Dani Alves serait le seul à soutenir Neymar alors que même ses amis comme Lucas, Marquinhos ou Thiago Silva commenceraient à se poser des questions. Ils craignent que le numéro 10 de la Seleçao ne soit venu à Paris dans le seul but de décrocher le Ballon d’Or. Leur avenir au PSG est une autre source d’inquiétude. Avec les arrivées de Neymar et Mbappé, le PSG est obligé de vendre, et les compères brésiliens de Neymar n’auraient aucune immunité, alors que l’on savait que Lucas bénéficiait d’un bon de sortie cet été, on apprend aussi que le PSG serait prêt à se séparer de son capitaine Thiago Silva pour garder Neymar. La gestion des égos par Emery est de plus en plus critiquée, et le vestiaire parisien semble au bord de l’implosion…

 

 

 

 


 

 

 

 


 

 

 

 

Pierre Menes égratigne Emery sur le dossier Cavani/Neymar

 

 

 

 

 

 

 

 

Une semaine après une dispute entre Neymar et Cavani pour un pénalty, Pierre Menes en a profité pour revenir sur le sujet et partager son agacement sur le plateau du CFC hier soir. « Ras le bol, ras le bol » a-t-il commenté après que le sujet ait fait la une des journaux nationaux et européens.

On ne sait pas qui est le chef

 

 

 

Il n’a en revanche pas manqué d’en remettre une couche sur l’entraineur, Unai Emery, coupable selon lui de ne pas avoir tranché: « Unai Emery avait une occasion en exceptionnelle de montrer qu’il est un peu le chef dans ce club et qui est passé complètement à côté de sa conférence de presse. On ne sait pas. A priori, c’est Cavani qui va les tirer et de temps en temps, quand il aura mis ses deux buts, il laissera le péno à Neymar. C’est tellement important ».

 

 

 

 


 

 

 

 


 

 

 

 

Barça: Deux clubs italiens à l’affût d’un cadre en fin de contrat

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteur d’un début de saison sans accroc, le Barça reçoit le Sporting Portugal mercredi soir dans le cadre de la seconde rencontre des poules de la Champions League. Après sa victoire satisfaisante face à la Juve (3-0), les Blaugranas doivent confirmer leur forme du moment. Avec 6 victoires en 6 matchs, toutes compétitions confondues, le Barça est en pleine confiance, mais n’est pas à l’abri d’un coup dur.

 

 

 

Un champion du monde pourrait partir libre

 

 

 

D’après les informations de Don Balon et de Calciomercato, Gerard Piqué, pur produit de la Masia, pourrait quitter le Barça en juin sans indemnité de transfert. Le contrat du joueur prend fin en juin prochain, et la Juventus et l’Inter Milan se seraient d’ores et déjà positionné sur le cas du champion du monde 2010.

 

Il semblerait toutefois peu probable que Piqué quitte son club de coeur, d’autant plus sans rapporter le moindre sou au Barça.

 

 

 

 


 

 

 

 

 


 

 

 

 

Deux stars de Première League vers le Barça?

 

 

 

 

 

 

Depuis le départ de Neymar, le président barcelonais, Josep Maria Bartomeu est très contesté en Catalogne. Pour se racheter, il serait prêt à toutes les folies pour satisfaire les exigences des socios et de son nouveau coach Ernesto Valverde. Après l’échec Coutinho, le Barça se pencherait très sérieusement sur deux nouvelles pistes en Première League.

 

 

Bartomeu prêt à faire des folies

 

 

 

 

Selon Don Balon, Ander Herrerra et Mesut Özil seraient tous deux dans le viseur barcelonais. Barré par l’arrivée de Nemanja Matic, Herrerra n’entre plus vraiment dans les plans de Mourinho à Man U. De son côté, Özil, en fin de contrat en juin, semble bel et bien décider à quitter Londres. Mais ces pistes vont être compliquées a concrétiser pour les catalans. Le premier souhaiterait en effet prolonger à Manchester, et le second souhaiterait bien quitter Arsenal… mais pour Manchester United…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Redac MFC
25/09/2017 à 20:20