Sofiane Boufal à Lille, c’est quasiment terminé. Blessé au genou et forfait pour les deux dernières journées de Ligue 1, le meilleur joueur du LOSC ne devrait plus porter la tunique nordiste. Arrivé en janvier 2015 en provenance d’Angers, l’international marocain va quitter son club à l’issue de la saison. Une information confirmée par le président Michel Seydoux, joint ce lundi après-midi. «On ne peut pas conserver nos talents sauf si on s’appelle le PSG, affirme au Figaro le patron du club. Boufal ? Si je pouvais le garder, je le ferais.»

 
Et l’homme de cinéma de livrer le fond de sa pensée sur le football français d’aujourd’hui, confronté à la concurrence de ses voisins européenns et notamment les Anglais, dotés de moyens colossaux. «Retenir un joueur est impossible. C’est une décision du joueur et pas du club. Que voulez-vous que je vous dise ? Il n’y a pas de fatalisme là-dessus, vraiment aucun.» S’il assure qu’il n’est «pas résigné», Michel Seydoux admet volontiers qu’il a un «devoir responsable» vis-à-vis de ses «actionnaires». Autrement dit, pour équilibrer le budget d’ici la fin de saison, le départ de Sofiane Boufal, dont la cote est estimée à plus de 20 millions d’euros, est indispensable pour le LOSC.

 
A 22 ans, Sofiane Boufal est l’élément clé de Lille (Ndlr : 11 buts et 5 passes décisives en Ligue 1) cette saison et ses prestations n’ont pas manqué d’éveiller la curiosité de nombreux clubs. Les noms de Tottenham, le Borussia Dortmund ou encore l’Inter Milan et le Paris SG reviennent souvent dans les discussions. Recruté pour quatre millions d’euros à Angers, l’international marocain permettra à Lille de réaliser, à coup sûr, une belle plus-value l’été prochain. Et Michel Seydoux de confier, réaliste : «C’est la vie normale d’un club.»

Pesinho
02/05/2016 à 19:44