Auteur d’une saison phénoménale avec l’OGC Nice, l’année passée a été prodigieuse pour Hatem Ben Arfa. Avec 17 réalisations et 6 passes décisives, l’ancien Marseillais avait retrouvé de sa superbe après un passage délicat en Angleterre (Newcastle, Hull City). Un nouveau statut qui l’a propulsé dans les rangs du Paris Saint-Germain. Pourtant, le joueur passé par l’INF Clairefontaine avait plusieurs options. Courtisé par le FC Séville, son souhait de rester en France a été plus fort. Il y avait alors l’option lyonnaise qui s’est présenté à celui formé dans le club rhodanien. Mais plusieurs paramètres ont convaincu HBA de rejoindre le PSG rapporte L’Equipe dans ses colonnes.

 

Premier but de Ben Arfa avec le PSG par mercatofootballclub
 

Tension à l’OL

 
Alors que Jean-Michel Aulas avait fait de son ancien joueur sa priorité, Ben Arfa a totalement boudé les ardeurs lyonnaises. D’après le quotidien sportif, son départ forcé de Lyon en 2008 pour Marseille serait resté en travers de la gorge du principal intéressé. Un autre paramètre a refroidi l’actuel parisien. C’est la présence de Mathieu Valbuena à l’OL. D’après L’Equipe, le clan Ben Arfa n’aurait pas été certain que les deux joueurs puissent évoluer ensemble. Une histoire de primes non payés en 2008 par le club de JMA lors du départ de Ben Arfa a été aussi une des raisons du refus du joueur.

 

Blanc n’en voulait pas

 
Son arrivée au PSG ne s’est pas fait sans fracas. En poste à l’époque à la tête du groupe parisien, Laurent Blanc ne souhaitait pas l’arrivée du milieu offensif de l’OGC Nice. Et c’est une fois son licenciement contre un gros chèque que le président du PSG, Nasser Al-Khelaifi, a eu l’idée de le faire venir. Et d’après l’Equipe, un seul coup de fil aurait suffit à convaincre HBA de fournir encore un peu plus les rangs parisiens.

Léo Labica
27/11/2016 à 17:16