Alors que Manchester City semblait en pôle position pour recruter la pépite du Benfica Joao Felix, les dirigeants de l’Atletico auraient doubler le club de Manchester dans les négociations. Selon As, après le départ programmé d’Antoine Griezmann, l’Atletico Madrid a besoin de frapper un grand coup sur le marché des transferts.

Clause libératoire à 120M €

Pour s’arracher la pépite portugaise, les clubs intéressés (Manchester City, Juventus Turin, Atletico Madrid) devront payer le prix fort puisque sa clause libératoire est fixée à 120M€ par le club portugais. Même si l’idée de jouer sous Guardiola plaît au joueur, son temps de jeu serait plus important du côté des colchoneros, un argument de poids dans la décision du joueur.

 

.

 

 

 

Redac MFC
11/06/2019 à 12:36