Joey Barton n’est pas resté très longtemps à l’Olympique de Marseille (1 saison pour 25 matchs disputés), mais son style de jeu agressif et sa prise de bec mémorable avec Zlatan Ibrahimovic lors d’un classico perdu par son équipe lui ont permis d’entrer dans le cœur des supporters. Aujourd’hui à Burnley, le milieu de terrain de 34 ans, qui clamait encore récemment son amour pour l’OM, risque pourtant de ne plus jamais fouler la pelouse du Vélodrome, ni aucune autre d’ailleurs. Impliqué dans une affaire de paris sportifs, Joey Barton vient d’être suspendu 18 mois par la fédération et condamné à payer une amende de 35 000 euros. Il aurait réalisé 1 260 paris entre 2006 et 2016.

« Je n’avais aucun moyen d’influencer le résultat sur lequel j’avais parié »

L’intéressé a commenté cette condamnation par le biais de son site officiel : « J’ai lutté contre la dépendance au jeu et j’ai fourni à la FA un rapport médical sur mon problème. […] Je pense que si la FA est vraiment sérieuse pour s’attaquer à la culture du jeu dans le football, elle doit regarder sa propre dépendance vis-à-vis des entreprises de Paris. C’est comme demander à un alcoolique qui essaye d’arrêter de passer tout son temps dans un pub ou une brasserie. […] Je ne dis pas tout cela pour me justifier. Mais je tiens à montrer que parfois ces problèmes sont plus compliqués qu’ils n’y paraissent. […] Je n’avais aucun moyen d’influencer le résultat sur lequel j’avais parié. Je comprends que les gens penseront que c’est enfantin et égoïste, et je ne peux être que d’accord avec cela. Dans chaque match que j’ai joué, j’ai tout donné. Je suis convaincu que celui qui m’a vu jouer, ou qui a joué avec ou contre moi, pourra le confirmer.” S’il a fait appel, cette sanction pourrait mettre fin à sa carrière : “Cette décision me force à prendre une retraite anticipée”.

Nils Rosas
26/04/2017 à 21:52