Tentative de reformation de la génération 87 !

 



 

 

La génération 87… Une des plus dorées du football français, pour qui tout avait bien commencé, championne d’Europe U17 en 2004. En quelques années, elle est passée d’une des plus belles promotions de jeunes joueurs français à la classe maudite, des “mauvais garçons”, avec les Benzema, Nasri, Menez

Ce dernier a d’ailleurs essayé de faire revivre cette génération sur le terrain, marquée du sceau de problèmes sportifs et extra-sportifs.

 

 

 

Ménez a tenté de faire venir Ben Arfa à Antalyaspor

 

 

 

Jérémy Ménez, l’ancien du PSG, se la joue un peu organisateur de réunions “copains d’avant”. Fraîchement débarqué à Antalya en début d’été, celui qui arrive de Bordeaux a fait du lobbying en faveur de ses partenaires de la génération 87. Il est loin d’être étranger à la venue de Samir Nasri, qu’il a eu “pratiquement tous les jours au téléphone”. Il aurait même proposé à son président et à son directeur sportif de faire venir Hatem Ben Arfa en provenance du PSG, mais l’intérêt n’était pas présent pour celui qui est écarté du groupe parisien.

 

Ménez est peut-être en train de préparer sa reconversion en tant qu’agent de joueur, mais il est surtout intéressé par le challenge sportif qu’offre Antalyaspor. Aux côtés de Samuel Eto’o, le club va essayer d’aller titiller les plus grands clubs turcs et stambouliotes.

 

 


 

 


 

 

 

 

Officiel : Pizarro reprend du service !

 

 

 

 

 

Claudio Pizarro, l’ancien du Bayern, n’en a pas encore fini avec le football de très haut niveau. Le péruvien est un renard des surfaces de longue date, c’est un des derniers à avoir eu sa première sélection nationale avant 2000 (1999 pour Pizarro). Du haut de ses 85 sélections et bientôt 39 ans (mardi), il n’a plus rien à prouver à quiconque dans le football.

 

Ayant passé la quasi-intégralité de sa carrière en Bundesliga, ce n’est pas étonnant qu’il rempile dans ce même championnat pour cette saison 2017-2018.

 

 

 

Claudio Pizarro signe avec le FC Cologne !

 

 

 

La lanterne rouge de la Bundesliga, 1 point après 6 journées, a besoin de renforts pour essayer d’éviter la descente. Cologne maintenant orphelin d’Anthony Modeste, parti en Chine, le vieux briscard qu’est Pizarro, qui était libre de tout contrat depuis juin dernier, va donner un coup de main. Après le Werder de Brême et le Bayern Munich, le péruvien va connaître son troisième club en Allemagne. Il portera le numéro 39, sans doute référence à son âge grandissant.

 

 

 


 

 


 

 

 

 

Monaco sur une jeune pépite turque

 

 

 

 

L’AS Monaco a subi beaucoup de départs importants cet été, et a essayé de les compenser avec des arrivées tout aussi nombreuses, mais moins clinquantes. La politique de recrutement (de jeunes essentiellement) de Vadim Vasilyev et du management monégasque a déjà porté ses fruits les saisons précédentes.

 

Le club de la principauté prépare donc le terrain pour un jeune talent de Super Lig

 

 

 

Monaco sur Yusuf Yazici

 

 

 

Le jeune talent turc attise les convoitises avant le mercato d’hiver. Appartenant à Trabzonspor, il a délivré une belle saison l’an dernier, à 6 buts et 10 passes décisives. A seulement 20 ans, il est une partie de l’avenir du football turc, et son talent fait l’unanimité. En effet, si l’ASM souhaite s’offrir les services du jeune milieu offensif, le club du Rocher devra faire face à une concurrence exacerbée : Manchester United ainsi que le Borussia Dortmund sont également sur le dossier.

 

 

 


 

 


 

 

 

Un historique du projet QSI sur le départ ?

 

 

 

 

 

Tout le monde le sait dans le football, certains sont plus “riches” que d’autres, c’est le cas du PSG. Après les bons coups (Alves) et les énormes transferts (Neyamr, Mbappé) de cet été, le dégraissage du PSG doit se poursuivre, sans doute dès le mercato hivernal.

 

Si plusieurs départs possibles sont énoncés (Lucas, Draxler, Lo Celso, Di Maria…) depuis la fin du marché estival, un nom peu évoqué fait son apparition dans les rumeurs de transferts parisiennes.

 

 

 

Javier Pastore, un départ vers l’Italie ?

 

 

 

D’après Mediaset, l’Inter Milan serait intéressé par El Flaco. Le Parisien va même plus loin en disant que l’argentin serait une priorité pour les lombards et pour leur directeur sportif, Walter Sabatini, qui avait ramené Pastore en Europe en 2009.

 

Dans le processus de dégraissage de Paris, Pastore pourrait valoir une belle somme, sa vente pourrait aider aider le PSG à régler ses problèmes avec le Fair-Play Financier. Actuellement blessé mais dans les plans d’Emery, la première grosse recrue depuis l’arrivée de QSI à Paris pourrait s’envoler dès cet hiver chez les Nerazzurri, affaire à suivre.

 

 

 


 

 


 

 

 

On a déconseillé à cette recrue de venir à l’OM !

 

 

 

 

Si l’été marseillais n’a pas été horrible, l’OM n’a pas non plus frappé un grand coup et effectué un transfert incroyable. Manque d’argent ou club moins attirant/à problèmes ? Une des meilleures recrues olympiennes a dans son entourage une (des) personne(s) qui ne souhaitait pas trop le voir débarquer sur le Vieux Port…

 

Quand la famille s’en mêle… Rami vient quand même !

 

 

 

La mère de Rami ne voulait pas qu’il vienne à l’OM !

 

 

 

Dans l’Equipe, le défenseur international français s’est confié sur la réaction de son entourage quand il a annoncé vouloir venir en France. Rami voulait particulièrement venir à l’OM :

 

 


“Pas mal de gens m’ont déconseillé de revenir en France. Moi, il y avait de l’excitation. J’ai appelé ma maman pour lui dire que j’avais choisi l’OM. Elle m’a dit : « Mais pourquoi tu veux revenir en France, tu n’es pas bien en Espagne ?  » Elle ne comprenait pas. Marseille est un club avec de la tension, de la pression, de la ferveur, de l’adrénaline. La carrière est courte et j’ai envie de profiter. Qu’on me critique ou qu’on m’acclame, quand tout va s’arrêter, ça va me manquer. Quand je pense à l’OM, je pense aux grands défenseurs comme Gabriel Heinze qui ont gardé une belle image. Si j’arrive à être régulier toute la saison et à qualifier le club pour la Ligue des champions, je serai le plus heureux.”

Adil Rami – L’Equipe


 

 

 

Redac MFC
30/09/2017 à 20:20