La génération 87… Une des plus dorées du football français, pour qui tout avait bien commencé, championne d’Europe U17 en 2004. En quelques années, elle est passée d’une des plus belles promotions de jeunes joueurs français à la classe maudite, des “mauvais garçons”, avec les Benzema, Nasri, Menez

Ce dernier a d’ailleurs essayé de faire revivre cette génération sur le terrain, marquée du sceau de problèmes sportifs et extra-sportifs.

 

 

 

 

 

Ménez a tenté de faire venir Ben Arfa à Antalyaspor

 

 

 

Jérémy Ménez, l’ancien du PSG, se la joue un peu organisateur de réunions “copains d’avant”. Fraîchement débarqué à Antalya en début d’été, celui qui arrive de Bordeaux a fait du lobbying en faveur de ses partenaires de la génération 87. Il est loin d’être étranger à la venue de Samir Nasri, qu’il a eu “pratiquement tous les jours au téléphone”. Il aurait même proposé à son président et à son directeur sportif de faire venir Hatem Ben Arfa en provenance du PSG, mais l’intérêt n’était pas présent pour celui qui est écarté du groupe parisien.

 

Ménez est peut-être en train de préparer sa reconversion en tant qu’agent de joueur, mais il est surtout intéressé par le challenge sportif qu’offre Antalyaspor. Aux côtés de Samuel Eto’o, le club va essayer d’aller titiller les plus grands clubs turcs et stambouliotes.

 

Redac MFC
30/09/2017 à 17:16