Rudi Garcia reste très ambitieux pour le match retour à Braga

 

L’entraîneur marseillais est apparu logiquement satisfait en zone mixte après le match très sérieux de son équipe.

 

 

 

“On a pris une bonne option sur la qualification mais on n’est pas encore qualifiés, loin de là”

 

 

Il a par ailleurs aimé l’attitude de ses hommes qu’il a trouvé conquérants et a tenu à remercier le peu de supporters présents au stade Vélodrome hier soir pour un match de coupe d’Europe.

 

Un stade qui devrait toutefois retrouver une affluence plus conforme à ses standards face aux Girondins de Bordeaux dimanche soir à 21heures.

 



 

PSG, Unai Emery : Des choix qui font débat.

 

Après la défaite du PSG contre le Real Madrid (1-3) ce mercredi soir, impossible de ne pas s’interroger sur certains choix faits par Unai Emery.

 

 

Le technicien espagnol a fait des choix très forts sur concernant son 11 de départ avec la titularisation de Presnel Kimpembe en lieu et place Thiago Silva ou encore celle de Giovanni Lo Celso qui malgré des qualités techniques évidentes est encore apparu un peu trop vert pour ce poste et pour ce genre de rencontre. C’est lui qui provoque bêtement le penalty en accrochant Toni Kroos qui remet la maison blanche sur les bons rails et il est également à créditer de multiples pertes de balle évitables au milieu de terrain.

 

 

Des choix qui n’ont pas porté leur fruit tout comme le changement d’Edinson Cavani par Thomas Meunier en cours de match qui verra les deux buts madrilènes venir de son côté.

 

 

Le basque a trois semaines pour remobiliser ses troupes et trouver des solutions avant un match retour capital.

 

 

Autre question en suspens, pourquoi faire rentrer Draxler en difficulté depuis quelques semaines et laisser Angel Di Maria sur le banc alors qu’il marchait sur l’eau en 2018 ?

 

En cas d’élimination prématurée, difficile d’imaginer le futur de l’ex coach Sevillan du côté du Parc des Princes la saison prochaine.

 



 

Ex-OM : Michy Batshuayi , une acclimatation express !

 

Débarqué cet hiver lors du dernier jour du mercato, le buteur belge réussit pour le moment l’exploit de faire oublier Pierre-Emerick Aubameyang, parti cet hiver du côté de l’Emirates Stadium.

 

Le diable rouge est déjà impliqué sur l’ouverture du score d’André Schürrle (30e), avant de sortir les griffes pour remettre son nouveau club dans le sens de la marche et en ballotage favorable grâce à un doublé capital (65e, 90e+1).

 

En 3 matchs avec le BvB, Michy a inscrit autant de buts (5) que lors des 20 matchs de Première League qu’il a disputé la saison passée avec Chelsea.

 

Cette adaptation rapide dans son nouveau club, il l’explique pour différentes raisons : “On m’a très bien accueilli, on m’a offert beaucoup de confiance et cela donne envie de donner tout ce que j’ai en moi sur le terrainJe suis quelqu’un qui a besoin qu’on lui donne énormément de confiance“. Antonio Conte appréciera..

 



OM : Bouna Sarr, des progrès qui crèvent les yeux

Le néo latéral droit s’adapte à vitesse grand V à son nouveau poste depuis quelques mois.

 

Contre toute attente, le joueur est devenu un maillon fort de l’Olympique de Marseille avec qui il a disputé 27 matches cette saison pour le moment.

 

Des retours défensifs impressionnants, une combativité à toute épreuve et une activité offensive incessante font de lui un véritable piston pour le couloir droit marseillais. Sa relation avec Florian Thauvin s’améliore quant à elle de match en match.

 

Une belle récompense pour l’ancien Messin de 26 ans qui est enfin parvenu à trouver sa place dans l’effectif phocéen après un long chemin semé d’embûches.

 

 

Dans la Provence, il a dévoilé ses modèles au poste de latéral droit :

 

« Carvajal, du Real. Lui aussi, il a cet apport offensif. Sidibé (Monaco) est un très bon joueur aussi ; depuis Troyes, il a connu une très belle évolution. Je le regarde attentivement, dans ses déplacements, ses choix, ses appels, sa vigilance »

 

Redac MFC
16/02/2018 à 20:00