Ibrahim Haciosmanoglu président de Trabzonspor avait séquestré pendant plusieurs heures un arbitre et ses assistants après le match face à Gaziantepspor (2-2), le 25 octobre. La raison ? Il était furieux en raison d’un penalty non sifflé.

 

Il a été jugé et a été suspendu dix mois par la Fédération turque de football et a écopé d’une amende de 48 500 euros. La raison ?

 

 

Pesinho
05/11/2015 à 13:10