Mercato : La Juventus veut un buteur turc !

 

 

Après avoir échoué en finale de la Ligue des Champions face au Real Madrid (4-1), la Juventus Turin doit se reconstruire. Alors que beaucoup de spécialistes parlaient d’une fin d’une ère, la Vieille Dame a prouvé cette année qui lui restait encore de belles années devant elle. Mais le club italien doit se renouveler alors que de nombreux cadres vont vers la retraite ou vers d’autres destinations.

 

 

 

Tosun sur la liste des pistes turinoise

 

 

 

La Juventus Turin pourrait aller chercher du côté de la Turquie, et plus particulièrement de Besiktas. Excellent depuis deux saisons, Cenk Tosun serait sur les petits papiers du club turinois. Selon le quotidien turc Miliyet, les dirigeants pourraient faire une offre de 15 millions d’euros pour s’octroyer ses services dès cet hiver. Un million de moins que la somme réclamée par le club turc. Ce qui peut poser problème dans les discussions qui sembleraient bien entamées.

 

Mercato PSG : Sur la piste d’un international belge pour renforcer l’entrejeu

 

 

 

 

Avec le recrutement de Kylian Mbappé et surtout de Neymar, le PSG a fait explosé les clous du fair-play financier cet été en investissant pus de 300 millions d’euros pour recruter. Une somme exubérante qui oblige le club de la capitale à faire des économies, en dégraissant dans ses rangs. Lucas Mourra, Pastore ou encore Draxler sont les principaux verrous qui peuvent sauter dès cet hiver, bouchant un peu le trou financier laissé par le mercato estival de folie.

 

 

 

Des économies mais des recrues à venir

 

 

 

Pourtant les dirigeants parisiens n’ont pas perdu le Nord, et cherchent tout de même à recruter. Alors que Wendel, le milieu de Fluminense, semble s’approcher de Paris, Marouane Fellaini pourrait venir renforcer un entrejeu dépeuplé. L’international belge aurait d’ores et déjà entamé les discussions avec le PSG. Un transfert qui permettrait de faire de grosse économie, le milieu de Manchester étant gratuit en juin. A voir si Marouane Fellaini, plus sur la pente descendante qu’ascendante, va devenir le joueur providentiel d‘Unaï Emery.

 

 

Mercato Boca Juniors : Le club sur un retour d’une ancienne star !

 

 

 

 

Carlos Tévez est un génie qui ne connait jamais la répit. A 33 ans, l’ancien international argentin a connu toutes les destinations, des plus prestigieuses, avec la Juventus Turin, ou encore les deux frères ennemis de Manchester, aux plus exotiques, s’exilant en Chine l’an dernier. Annoncé comme une star lors de son arrivée à Shangaï, Carlos Tévez est loin d’avoir fait ses plus belles années, n’inscrivant que deux petits buts en onze matches. Et un après son arrivée, ce dernier veut déjà partir.

 

 

 

 

Boca Juniors veut Carlos Tévez

 

 

D’après les médias argentin, dont TyC Sports et Olé, l’attaquant veut retourner vers son club de coeur, celui qui l’a fait naître aux yeux du grand public, Boca Juniors. Montant de l’opération, 5 millions d’euros, représentant la clause libératoire du goleador en manque d’inspiration dans l’Empire du Milieu. Un excellent renfort pour l’équipe argentine qui a perdu son buteur vedette Dario Benedetto, victime d’une rupture des ligaments croisés.

 

 

 

FC Nantes : Michel Der Zakarian répond et dézingue son ancien employeur !

 

 

 

 

Entre Waldemar Kita et son ancien entraîneur Michel Der Zakarian, ça sent le soufre. Tout a commencé dans l’émission Late Football Club où le Président nantais a dézingué l’actuel entraîneur du MHSC, le qualifiant de deux chevaux. Une comparaison qui a du mal passé pour celui qui resta sur le banc des Canaris pendant cinq saisons. Ce dernier rendu la monnaie de sa pièce à son ancien boss dans un communiqué de presse de son avocat dévoilé dans les colonnes du Midi Libre.

 

 

“L’aigreur et l’inimitié n’autorisent pas les propos erronés et ridicules”

 

 

« Michel Der Zakarian a entendu avec stupéfaction les propos d’une grande médiocrité tenus par Waldemar Kita, président du FC Nantes, sur le plateau de l’émission Late Football Club le vendredi 17 novembre dernier. L’aigreur et l’inimitié n’autorisent pas les propos erronés et ridicules. L’histoire ne se réécrit pas sur un plateau de télévision, »explique d’abord le représentant du technicien héraultais. On rappellera que Michel Der Zakarian a fait remonter par deux fois le FC Nantes en Ligue 1 et qu’il en a été l’entraîneur pendant cinq ans. Il n’a jamais “pleuré” pour y venir puisque c’est Monsieur Kita lui-même qui a tenu à le recruter alors qu’il était entraîneur du Club de Clermont, payant d’ailleurs une indemnité de transfert pour ce faire ! Il ne parlait pas alors de “deux-chevaux”… Cependant, en tenant de tels propos gratuits et dont on peine à trouver la finalité, indignes d’un président de club professionnel et dévalorisant pour le MHSC, Monsieur Kita a fait montre de son vrai visage. Ce n’est pas en s’achetant une Mercedes qu’on devient un grand conducteur… Michel Der Zakarian n’entend pas dans l’immédiat donner plus d’écho à ce dérapage. Mais si Monsieur Kita devait persévérer dans l’outrance, Michel Der Zakarian utiliserait toutes voies de droit permettant de faire respecter son honneur. »

 

 

 

Mercato Chelsea : Un cadre multiplie les appels du pied à un géant d’Espagne !

 

 

Après avoir récemment déclaré sa flamme pour le coach du Real Madrid, Zinedine Zidane, sur RTL Belgique, stipulant que “ tout le monde sait le respect que j’ai pour ce monsieur, pour le joueur qu’il a été et l’entraîneur qu’il est aujourd’hui, il a été mon idole (…) Je ne sais pas ce qu’il se passera dans ma carrière à l’avenir, mais c’est sur qu’évoluer sous ses ordres serait un rêve mais en ce moment je suis à Chelsea et j’ai encore beaucoup de choses à faire là-bas ». L’international belge, auteur depuis son arrivée du côté des Blues de saisons pleines où règnent le beau jeu, a de nouveau fait un appel du pied à demi mots au club madrilène dans une interview accordée à Canal +.

 

 

 

“J’ai envie de finir cette saison. Après on verra bien ce qui se passe.”

 

 

 

 

«Pour l’instant, j’ai envie de finir cette saison. Après, on verra bien ce qui se passe. Tout le monde sait très bien l’admiration que j’ai pour le Real. Mais pour l’instant, je suis un Blue. Chaque année, on dit quelque chose sur Eden. Et chaque année, je suis resté dans mon club. Quand j’étais à Lille, on commençait à parler du PSG. Je suis resté à Lille. A Chelsea, tous les ans on dit qu’il y le PSG, le Real… Il faut arrêter de parler si vous voulez me voir quelque part (sourire).» Sous contrat jusqu’à la fin de la saison, le milieu offensif belge a le temps de cogiter et faire jaser dans les chaumières sur son avenir.

 

 

 

Mercato : Liverpool est passé sous le nez d’un grand club européen pour une pépite !

 

 

Après avoir laissé trois points face au FC Séville, pourtant mené trois à zéro, en phase de poule de Ligue des Champions (3-3), Liverpool pourrait regretter son manque de professionnalisme en cas de contre performance face au Spartak Moscou dans deux semaines. Si en Coupe d’Europe, l’avenir des Reds pourraient très vite s’effilocher, en Premier League, les hommes de Jürgen Klopp sont loin d’être dignes des anciennes versions qui faisaient frémir tous ses adversaires. Même le grand Barcelone, éliminé lors d’un magnifique huitième de finale aller-retour lors de la saison 2006-2007. Mais, à contrario des performances sur le terrain, le club anglais a encore des ressources pour passer sous le nez de son homologue catalan.

 

 

 

Naby Keita courtisé par le FC Barcelone a préféré Liverpool

 

 

 

 

C’est le cas pour Naby Keita. Actuellement au RB Leipzig, le milieu offensif guinéen va abandonner ses couleurs allemandes pour se revêtir de celles de Liverpool en juin prochain. C’est ce que relève le PDG du troisième de Bundesliga« C’est vrai, et encore plus car Barcelone était également intéressé par Naby Keita. Les dirigeants de Barcelone nous l’ont confirmé, mais ils n’ont pas tenté autant que Liverpool », explique Oliver Mintzlaff dans Bild, relayé par le Daily Mail« Keita voulait ce transfert l’été dernier. Mais Ralf Rangnick (le directeur sportif du RB Leipzig) avait dit à l’équipe que nous ne vendrions pas de joueurs (à ce moment). Si nous avions relâché Keita, d’autres joueurs auraient pu avoir cette idée (de partir) en tête. Le deal de Liverpool a donné plus de sécurité au joueur, mais nous a aussi laissé avec un prix de transfert bien plus élevé ».

Redac MFC
24/11/2017 à 20:04