Après 15 années et 116 sélections ponctuées de 62 buts, Zlatan Ibrahimovic avait décidé d’annoncer sa retraite internationale à l’issue de l’Euro 2016. La nouvelle fait état que le géant Suédois ne serait finalement pas contre un dernier challenge international et pourrait bien être tenté par la Coupe du monde 2018.

 

Un an après sa terrible blessure au genou droit dans une saison radieuse du côté de Manchester, l’ex-idole du Parc s’est lancé dans un ultime challenge en rejoignant le Los Angeles Galaxy.

 

«si je veux, j’y serai»

 

Le natif de Malmö est tenté par un retour chez les Blagult et a donc évoqué sa possible participation à la prochaine Coupe du monde.  Dans sa modestie devenue légendaire, il estime qu’il sera du voyage en Russie s’il le décide  :

 

«Comme je l’ai déjà dit, il n’y a pas quelqu’un qui doit appeler quelqu’un, si je veux, j’y serai à la Coupe du monde quoi qu’ils en disent.

Laissons les ronger leur frein, ils discutent entre eux pour savoir si je dois y être ou pas, parce qu’ils disent avoir une bonne équipe, mais jusqu’à présent, ils n’ont rien gagné et moi je sais comment gagner»

 

 “S’il y a réfléchi à nouveau, il n’a qu’à m’appeler. Je ne l’appellerai pas” Andersson

 

«Zlatan a pris la décision de quitter la sélection nationale en 2016. Par rapport à ça, ce n’est pas à moi de l’appeler. S’il y a réfléchi à nouveau, il n’a qu’à m’appeler. Je ne l’appellerai pas» , indiquait récemment le sélectionneur suédois.

 

La question se posera réellement si Ibrahimovic parvient à s’acclimater à la MLS et surtout retrouver son meilleur niveau, et ce à 36 ans. S’il venait à performer, nul doute qu’il apporterait un plus à sa sélection en mal de créativité sur le plan offensif depuis son retrait de la sélection.

 

Redac MFC
31/03/2018 à 18:00