Un cadre de l’ASSE sur le départ!

 

Considéré comme l’un des meilleurs gardiens de Ligue 1, cadre d’Oscar Garcia et de l’’ASSE, avec lequel il entame sa septième saison, Stéphane Ruffier semblerait envisager son avenir loin du Forez. C’est ce que le portier stéphanois a laissé entendre dans une interview accordée à Téléfoot.

Sa dernière saison à Saint-Etienne ?

 

« J’ai un attachement pour ce club, j’entame ma septième année ici. Dans ce métier-là, tout va vite et aujourd’hui je ne vais pas mentir aux gens en disant “oui je serai là jusqu’à la fin de ma carrière”, parce ce serait mentir. Demain, je peux avoir un projet qui arrive et qui est très intéressant pour moi. Ou un club qui vient et qui ne se refuse pas », explique Stéphane Ruffier. Cette saison pourrait donc bien être la dernière pour la star stéphanoise.

 

Mercato : Un attaquant lyonnais sur le départ

Joker de luxe au Real Madrid, titulaire indiscutable avec l’Olympique Lyonnais, Mariano Diaz réalise un excellent début de saison avec les Gones, déjà auteur de neuf buts en 12 matchs.

 

Mariano Diaz ne ferme pas la porte à un retour au Réal Madrid

 

Malgré son statut à Lyon, le pure produit de la formation madrilène envisagerait un retour du côté de la capitale espagnole. Dans le média espagnol El Pais, l’espagnol a tenu à rappeler son amour pour la Maison Blanche « Est-ce possible que je revienne au Real Madrid ? Je ne fermerai jamais les portes au Real Madrid. Si je suis là où j’en suis actuellement, c’est grâce au Real Madrid. Je reviendrais avec plaisir ». Un intérêt du joueur allant dans le même sens que celui des dirigeants du Real de Madrid, qui souhaiteraient revoir très vite Mariano Diaz sous leur couleur.

 

Daniel Riolo défend le geste de Fekir

Auteur d’un doublé et d’une performance phénoménal lors de la large victoire de l’OL (0-5) contre l’ennemi juré l’AS Saint-Etienne, Nabil Fekir a été l’auteur d’un geste sujet à controverse. Après avoir trompé Stéphane Ruffier pour la seconde fois à la 84ème minute, l’international français a brandi son maillot devant le kop stéphanois, provoquant un envahissement de terrain.

 

“On ne peut pas tout aseptiser!”

Si Bruno Génésio s’est montré critique envers son attaquant vedette,  qualifiant son geste de “déplacé sans provocation de la part de Fekir. Daniel Riolo a tenu à défendre le Lyonnais, dans l’After Foot hier soir. “Beaucoup de gens vont dire qu’il ne doit pas le faire. Mais moi, je ne sais pas. Il doit pouvoir le faire. Ça doit être possible. On ne peut pas tout aseptiser.”

 

Mercato PSG : L’avenir se trouble autour d’un joueur formé au club

En fin de contrat en 2019 avec le PSG, l’avenir d’Alphonse Aréola reste flou. Formé dans le club de la capitale, le portier se voit bien poursuivre son aventure parisienne. Mais de leur côté, les dirigeants qataris ne sembleraient pas être dans le même état d’esprit puisqu’aucune offre de prolongation de contrat n’a encore été proposée à l’international espoir (neuf sélections).

 

« Peut-être que je resterai »

 

Pourtant dans les petits papiers d’Unai Emery, le désintéressement des dirigeants jette le trouble sur la suite de la carrière d’Alphonse Aréola, qui a préféré le ni-ni, dans une interview accordée à beIN Sports dimanche soir. « On ne m’a pas proposé de prolongation donc on verra plus tard. Quand ça arrivera, on en discutera. Moi je veux continuer de jouer et si le club me permet de continuer à jouer, peut-être que je resterai. »

L’avenir se trouble autour de José Mourinho

Une Europa League, une Coupe de la Ligue, un Community Shield, le palmarès de José Mourinho depuis le début de sa carrière mancunienne en 2016 joue en sa faveur. Au contraire, le jeu affiché par le technicien portugais est lui loin de plaire à tous les supporters. Malgré les nombreux reproches qui fusent à l’encontre de l’ancien entraîneur de Chelsea, ce dernier ne se voit pas quitter le club de sitôt. « Je suis prêt pour les 15 prochaines années, je dirais. Ici ? Oui pourquoi pas. Ce club, pendant tant d’années, a été sir Alex (Ferguson). Les gens s’y sont habitués, les gens ont compris les excellentes conséquences de cette stabilité ».

Des négociations qui s’annoncent houleuses

 

Selon les informations du Mirror, José Mourinho penserait même à prolonger, alors que son contrat s’achève en 2018. Des négociations qui s’annonce compliquer à la vue de la masse salariale demandé par le Portugais. Actuellement avec un salaire de 9 millions d’euros, le technicien réclamerait une augmentation de 3 millions d’euros annuel, ce qui le porterait à 12 millions d’euros annuel. Des discussions entre dirigeants mancuniens et Jorge Mendes qui pourrait débuter dès le début de l’année prochaine. Stay or not stay ? L’avenir le dira.

 

Manchester United recule sur une de ses principales cibles

En fin de contrat à l’issue de la saison, le milieu des Gunners Mesut Özil ne verrait plus son avenir du côté de Londres. Intéressé par l’international allemand, Manchester United s’était placé très tôt sur la liste des favoris pour s’octroyer ses services. Mais les exigences financières trop élevées du club de la capitale pourrait pousser les dirigeants mancuniens à couper court aux négociations.

 

11 millions d’euros de prime à la signature

 

D’après le Daily Star, Mesut Özil réclamerait 11 millions d’euros de prime à la signature, une somme conséquente qui le rapprocherait des gros salaires du club. Un effort pécunier que les Mancuniens ne voudraient pas offrir pour voir l’Allemand sous les couleurs des Reds Devils.

 

Vers un changement à la tête de West Ham ?

Après une nouvelle claque samedi à domicile face à Liverpool (1-4), West Ham dénombre seulement neuf points en 11 journées de Premier League. Dans la zone rouge, le club londonien traverse une période de plein trouble en ce début de saison. En ligne de mire des supporters, Slaven Bilic ne semble plus être l’homme providentiel du club de la capitale anglaise. Et pour cause, les dirigeants auraient en vu David Moyes.

 

David Moyes, priorité de Manchester United

 

Pourtant auteur de deux saisons médiocres avec Manchester United et dernièrement Sunderland, descendu en Championship après son passage, le technicien serait la priorité du club selon The Telegraph. Une situation qui ne stresse pas Slaven Bilic, l’entraîneur souhaitant faire ses preuves avec West Ham. « Je crois en moi et j’encaisse les coups. Je ne doute pas, j’ai un fort caractère. Mais nous jouons bien ? Non ? Et ce n’est pas seulement mon travail. Je veux prendre mes responsabilités.  Mais ça montre à quel point je suis fort. »

 

 

 

Redac MFC
06/11/2017 à 14:08