En proie à des difficultés pour faire signer l’attaquant de renom censé incarner le nouveau projet de l’OM, Jacques-Henri Eyraud et ses hommes se voient contraints de tempérer les attentes des supporters afin de les préparer à la venue d’un buteur moins prestigieux que prévu. En marge du match amical opposant l’OM au Sporting Lisbonne mardi soir, le président marseillais a donc laissé entendre que le recrutement d’une pointure offensive n’était pas forcément une priorité.

 

« on va continuer de réfléchir »

« Je ne sais pas ce que veut dire la notion de “grand attaquant”… On a un grand attaquant avec Valère Germain, qui vient d’être champion de France et qui a marqué beaucoup de buts. (…) Nous sommes ravis de commencer cette préparation et de continuer toute la saison avec lui. Après le ‘grand attaquant’, je ne comprends pas trop. (…) S’il faut renforcer l’attaque, on le fera. On a des ambitions, on veut aller le plus haut possible, faire mieux que l’an passé donc on va continuer de réfléchir pour renforcer l’effectif », a déclaré le président olympien au micro de Canal+. Si l’on se fie à ses propos, il est également envisageable qu’aucune recrue offensive ne vienne renforcer les rangs marseillais cet été.

Nils Rosas
19/07/2017 à 18:48