OM : Diouf tance Eyraud et Frank McCourt

Président de l’Olympique de Marseille de 2005 à 2009, Pape Diouf ne manque jamais une occasion de s’exprimer sur son ancien club, encore plus quand celui-ci traverse une zone de turbulences. Invité dans l’émission « Team Duga » sur RMC mardi, l’ancien dirigeant olympiens n’a pas dérogé à la règle en mettant la pression sur le board marseillais.
Lors de son intervention, Pape Diouf a d’abord critiqué la mauvaise communication du club : « Si j’avais Frank McCourt devant moi, je lui dirais qu’il mette un peu plus d’argent pour acheter de meilleurs joueurs. Concernant monsieur Eyraud, ne pas être content des critiques après Monaco, c’était une chose à ne pas faire. À Marseille, il y a les supporters mais aussi les commentateurs. Dire qu’il ne faut pas s’arrêter sur un match sur 18 (depuis la reprise du club), était une erreur pour Jacques-Henri Eyraud. Quand l’OM perd 6-1 face à un candidat au podium, il y a un problème. Il doit prendre la mesure du club où il est » estime-t-il. Echaudé par les interventions JHE, Pape Diouf n’est pas non plus satisfait par la politique sportive du club : « Si on prend individuellement, ils peuvent être bons. Mais en tant que président, j’aurais évité le retour d’anciens. C’est risqué de faire revenir des joueurs que les gens connaissent et dont ils attendent beaucoup. Le recrutement ne me fait pas rêver, il ne me fait pas saliver. »

PSG : Neymar et Cavani convoqués pour s’expliquer

L’image des deux joueurs se chamaillant pour tirer un penalty lors du match opposant le PSG à l’OL dimanche soir a beaucoup fait parler. Elle illustre pour certain le manque de fermeté d’Unai Emery, qui n’a pas su trancher entre Neymar et Cavani, et la dangereuse prédominance du clan brésilien (qui imposerait sa loi dans le vestiaire) pour d’autres. Une polémique à désamorcer dans tous les cas. A ce titre, les deux joueurs se réuniront ce mercredi avec Unai Emery, Antero Henrique et peut-être Maxwell pour trouver une solution.
Le journal Le Parisien assure ainsi que, pour calmer le jeu, les décideurs du PSG proposeront une solution simple aux deux stars : l’alternance. S’ils acceptent, les deux hommes se chargeraient donc des penalties à tour de rôle, que ce soit « au cours d’un même match ou plus tard ». Si cette solution semble convenir à l’Uruguayen, Neymar semble maintenir ses positions. UOL Esporte révèle ainsi que l’Auriverde se considère légitime dans l’exercice et qu’il bénéficierait du soutien du clan brésilien ainsi que de celui de Marco Verratti et Kylian Mbappé.

 

Mercato OM : Une ancienne star de la Roma prête à venir ?

Chahuté ces dernières semaines après des résultats plus que décevants, Rudi Garcia peut compter sur le soutien sans faille d’un de ses anciens joueurs pour lui remonter le moral. Interrogé par le média ivoirien Sport-Ivoire, Gervinho a ainsi défendu son coach à la Roma et au Losc avant de réaffirmé qu’il ne fermerait pas totalement la porte à l’Olympique de Marseille.
« Peut-il être l’homme de la situation ? Oui, il le peut. Parce qu’il l’a fait avec l’AS Roma. Pour ceux qui ont fait l’Italie, ils peuvent vous dire l’environnement particulier qu’il y a. J’imagine que c’est la même chose à Marseille. Par contre, il faut souvent du temps pour s’adapter à un nouveau club. Pour un entraîneur, il lui faut des joueurs qu’il veut. Et je crois que Marseille est en train de les acheter au fur et à mesure. Il faut un peu de patience dans un projet. À Marseille, il faut qu’on lui laisse le temps, il ne faut pas s’enflammer après une défaite ou quand l’équipe joue mal. Rudi, je le connais très bien, j’ai beaucoup travaillé avec lui, je sais de quoi il est capable » a assuré l’ailier Ivoirien. Interrogé ensuite sur une possible venue à l’OM, il a laissé la porte entrouverte : « Je ne suis pas libre. Je suis encore sous contrat avec mon équipe. Et puis, ce n’est pas moi qui décide. C’est vrai que quand il a signé à Marseille, il y’a eu quelques rumeurs, parce qu’on a un lien particulier. Je ne dis pas que s’il m’appelle je ne vais pas y aller. »

Real : Nouveau contrat pour deux tauliers ?

Discret sur le mercato, le Real Madrid a choisi de consolider son ossature et de miser sur des jeunes pousses pour préparer l’avenir. A ce titre, Marcelo, Isco et Carvajal ont été prolongés. Varane et Benzema devraient suivre.
Selon RMC Sport, le buteur français pourrait renouveler son contrat rapidement et s’engager jusqu’en 2021. Par ailleurs, Raphael Varane avait déjà clamé son envie de continuer l’aventure dans la capitale espagnole en juin dernier. D’après l’Equipe, il serait très proche d’un accord avec le club.

Mercato ASSE : Un retour à envisager

Selon les informations du quotidien lusitanien A Bola, l’AS Saint-Etienne aurait envoyé des scouts pour superviser une ancienne recrue hivernale, retournée depuis au Portugal.
Arrivé à l’ASSE en janvier en prêt d’Arouca, Jorginho a disputé 7 matchs avec le club forézien et inscrit un but avant de retourner en Liga Nos en juin. Un cours passage qui semble avoir convaincu les Stéphanois de surveiller le joueur. Des scouts des Verts ont ainsi été aperçus dans les tribunes lors du match entre Chaves et Moreirense. D’autres joueurs ont également été supervisés.

Le Barça prêt à chiper une pépite de Premier League?

Depuis quelques années, la formation du FC Barcelone est moins rutilante que lors de la précédente décennie. Aujourd’hui, le FC Barcelone a fait le choix d’acquérir des joueurs à fort potentiels et ainsi investir sur des jeunes joueurs formés ailleurs. C’est par exemple le cas comme récemment avec Ousmane Dembélé, André Gomes ou Neymar avant eux. Et cette habitude pourrait perdurer. En fin de contrat en juin avec Manchester United, la pépite Angel Gomes, 17 ans, aurait repoussé une première offre de prolongation des Red Devils.

The Sun croit savoir que le FC Barcelone serait attentif à la situation du jeune garçon d’origine portugaise, qui pourrait intégrer dans un premier temps l’équipe réserve.

 

LOSC: “El Loco” commence à les rendre fou

Arrivé dans les valises de Gerard Lopez cet été, Marcelo Bielsa connaît un début de saison délicat avec le LOSC. 17ème de Ligue 1, 1 seule victoire en 6 matchs, seulement 4 buts inscrits, donc 3 lors de la première journée, les statistiques ne sont pas en faveur d'”El Loco”. Au point qu’il commencerait à être contesté en interne.
RMC révèle des tensions au sein du LOSC. On lui reproche notamment des choix tactiques comme le placement de Thiago Maïa, la mise à l’écart du responsable de la cellule vidéo ou l’annonce de sa composition d’équipe lors de la conférence de presse d’avant-match. Toujours selon RMC, le fait que l’équipe dirigeante ait accédé à toutes ses exigences ne plaident pas en sa faveur et contribue à faire monter la grogne. Alors, Gerard Lopez et Marc Ingla prendront t-ils le risque de se séparer de celui autour de qui se base tout un projet?

Emery: les conditions d’une prolongation

Mis sous pression par l’affaire Cavani-Neymar, Unai Emery joue peut être en ce moment même son avenir au sein du Paris Saint Germain. L’ancien coach du FC Séville a rarement fait l’unanimité en France, et cette querelle entre ses deux stars met en doute sa capacité à gérer les egos de son effectif.
Emery est bien à Paris. Il l’a répété maintes et maintes fois, mais reste à savoir ce qu’en pensent ses supérieurs. D’après les informations de L’Equipe, il y a une condition à la prolongation de l’entraineur espagnol. Unai Emery sera prolongé si et seulement si il parvient à hisser le PSG jusqu’aux demi-finales de la Ligue des Champions. Dans le cas inverse, il pourrait se voir démis de ses fonctions…

Nils Rosas
20/09/2017 à 20:20