Titulaire avec Varane dans l’axe face à la Géorgie, Mamadou Sakho fait son trou en équipe de France. Le jeune défenseur central ne se satisfait pas de son rôle au PSG. Il a fait part de ses état d’âme d’ans l’Equipe : « Mais, à un moment, si les conditions font que je dois partir pour prendre mon envol, si, quelque part, je dois prendre mon appartement pour grandir par moi-même, surtout si on me pousse vers la sortie, c’est évident que je devrai penser à ma carrière.”

 

Des propos que Claude Makelele n’a pas trop appréciés. L’entraineur adjoint du club de la capitale a tenu a rappeler qu’il devait s’imposer sur le terrain au lieu de se plaindre dans les médias : «Plus il sera compétiteur, mieux il avancera. Bien sûr, il a besoin qu’on lui dise qu’il est important, mais parfois, il doit se taire. Mamadou a atteint aujourd’hui un niveau où il ne peut plus faire l’enfant et demander de l’affection. C’est un professionnel. Là, il est dans un monde où les plus forts ne disent rien. Leur puissance parle pour eux. Plus Mamadou montrera sa force sur le terrain et plus il sera impossible de ne pas le faire jouer. Car c’est un super défenseur. » (Propos relayé par le Parisien)

 

Sakho a le syndrome des joueurs français qui pense à partir plutôt que de relever le défi de la concurrence. Au PSG elle est forte, mais ce n’est comparé aux grands clubs européens…

Fabrice Citodra
24/03/2013 à 15:30