Le journaliste Daniel Riolo a confié son impression sur la surprenante défaite du PSG à Sochaux : « Sochaux n’attend pas, avance, presse et joue tout simplement. Paris est bousculé et apparaît hors du coup… L’ouverture du score d’Alex est un leurre. L’égalisation des Doubistes, logique. On est donc très loin des compliments adressés par l’Europe du foot mardi soir. C’est ça aussi devenir grand, savoir être flatté et assumer. La seconde période confirme la sale soirée parisienne. Sochaux fait un très bon match, mais si c’était une grande équipe, on le saurait non ?

 

Paris est asphyxié. A l’image de Sirigu, les Parisiens semblent à tous sortis d’une épidémie de gastro. Mené 2/1, le PSG remplace son faux côté droit. Avec Lavezzi à droite et Gameiro en pointe, ça ressemble plus un 442 habituel. Pourquoi Ancelotti n’a-t-il pas fait ça d’entrée ? En face le coach de Sochaux, Hély, mérite d’être félicité. Il mène, le PSG joue un peu mieux en fin de match, mais il tient à garder un bloc équipe haut. Pas question de mettre des défenseurs, de reculer. La récompense est à la hauteur. Sochaux, malgré une égalisation parisienne qui aurait pu changer le match, va chercher une très belle victoire. Et franchement, c’est largement mérité. »

Fabrice Citodra
18/02/2013 à 00:33