Nous sommes le 1er septembre, Nîmes reçoit le PSG dans un Stade des Costières plein à craquer. Nîmes réussi à tenir le match nul avant que Kilyan Mbappé n’inscrive le but du 3-2 synonyme de défaite pour les nîmois. 

En fin de match, Mbappé part seul en contre avant de se faire faucher en pleine course par le milieu nîmois Téji Savanier. Particulièrement énervé par cette faute grossière, Mbappé se relève en furie et pousse violemment le nîmois. L’arbitre distribue alors un carton rouge à chaque joueur, carton qui entraînera une suspension de 3 matchs pour les deux joueurs. 

 

 

POUR BLAQUART C’EST UNE INJUSTICE

 

Les réactions suite à cette affaire se sont multipliées. Le fait de voir Mbappé, petit chouchou des français depuis le mondial, réagir de manière violente sur un terrain a fait beaucoup parler. 

Au micro de RMC Sport, L’entraîneur de Nîmes Bernard Blaquart a tenu à s’exprimer sur les sanctions attribuées par la commission de discipline, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il ne mâche pas ses mots : «  Je me rappelle de certains cartons rouges pour des actes violents, où les garçons n’ont pris que deux matchs. Là, on a l’impression que Téji Savanier est un assassin. On dirait qu’on n’est pas tous égaux. Si ce n’est pas Mbappé en face, est-ce que la sanction est la même ? » 

Une chose est sûr, l’entraîneur nîmois à du mal à accepter les sanctions de la ligue, mais attention à ne pas être sanctionné à son tour pour de tels propos.

Redac MFC
12/09/2018 à 22:10