OL, OM, ASSE… tous pénalisés par le PSG selon Jean Michel Aulas !

L’OL ne va pas fort en ce moment… en effet les hommes de Bruno Genesio restent sur trois défaites en championnat.

 

Ils affronteront Villareal ce jeudi soir à 21h05 en Europa League. Le président du club lyonnais Jean Michel Aulas était en conférence de presse afin de présenter les comptes du semestre de son club.

 

 

 

Le mode de fonctionnement du PSG dérange Jean Michel Aulas !

 

 

 

 

JMA en a profité pour lancer un petit tacle à ses homologues du PSG qui pénalisent les grands clubs français… « L’écart qu’il y a entre le premier du championnat le PSG et les trois autres clubs qui suivent, Monaco, Marseille et Lyon est gênant. En plus, on sait que les droits TV fixés jusqu’en 2020 ne peuvent pas bouger. Certains prétendent que l’arrivée de Neymar a changé la dotation, mais pas du tout, c’est faux et les dés sont pipés. Le Real Madrid fonctionne sur une économie réelle. Il est faux de dire que le Real est criblé de dettes, ce qu’un homme d’État a dit sur une chaîne télévision récemment (Nicolas Sarkozy, Ndlr). Le Real Madrid fonctionne sans l’aide d’un État. Cela pénalise mon club mais aussi les autres. La France ne dispose que deux places automatiques en Ligue des Champions. Mais une est systématiquement attribuée grâce à l’aide d’un État à hauteur de 600 millions. Cela pénalise mon club mais aussi les autres, Marseille, Nice, Saint-Étienne, Bordeaux. Le Real Madrid comme le Bayern Munich, les clubs anglais, le Barça, a de vrais revenus, sur des bases de billetterie, de droits TV, mais pas sur l’approvisionnement comme ça d’un compte courant qui fausse la compétition. »

 



Real Madrid – PSG : Neymar l’emmerdeur et Rabiot mis à l’honneur par la presse catalane…

Comme les supporters de l’OM qui ont fait la fête après la défaite du PSG, en Espagne, c’est la rivalité BarçaReal qui a primé.

 

 

La presse catalane a tressé des louanges sur les joueurs du PSG après leur défaite contre le Real Madrid. En appuyant sur les prestations de Rabiot et de Neymar.

 

Neymar l’emmerdeur professionnel, Rabiot roule sur l’or…

 

 

 

« Le Brésilien a volé à Bernabeu comme seul peut le faire Messi. Il était inarrêtable. C’est un joueur de dessins animés. Une merveille. C’est un emmerdeur professionnel, un casse-tête.», a publié Marca. «Derrière les tridents de luxe, ce fût un match pour des jeunes de l’ombre mais très bien préparés comme Adrien Rabiot. Un joueur titulaire au sein d’un PSG qui roule pourtant sur l’or.», a rédigé un journaliste de As qui a attribué à l’international français une note de 3/3.

 

 



 

AS Monaco : Falcao, Subasic, Benaglio… le point sur les blessures

Torturés par les blessures depuis le début de la saison, l’AS Monaco reste tout de même deuxième du classement de Ligue 1.

 

Le club champion en titre a du faire sans Thomas Lemar durant une partie de la saison. C’est maintenant le meilleur buteur du club, Radamel Falcao qui est blessé. De même que Subasic, le gardien titulaire.

 

 

Falcao bientôt de retour, Subasic à l’entraînement

 

Les deux hommes forts de l’ASM pourraient revenir très vite dans l’effectif de Leonardo Jardim. Dans un communiqué, le club de la principauté a affirmé que le gardien croate a repris l’entraînement et que l’était de l’attaquant colombien “évolue favorablement”. Benaglio est toujours en soins et Adama Traoré est en “reprise adaptée”. De bonnes nouvelles pour le match face à Dijon ce vendredi soir.

 

 



ASSE : L’émouvante déclaration d’Hamouma envers son club

Romain Hamouma a effectué un très bon match face à l’Olympique de Marseille vendredi dernier en Ligue 1 à Geoffroy Guichard. (2-2)

 

Interrogé par Le Progrès, l’attaquant de 30 ans a évoqué la première partie de saison difficile des Verts et la peine que cela lui a procuré. 

 

 

L’ASSE est mon club de coeur”

 

 

“Beaucoup de choses ont découlé du derby et je m’en suis senti un peu responsable. L’équipe était dans le doute, au fond du trou, les tribunes se vidaient et moi, j’étais impuissant. L’ASSE est mon club de coeur et je ne pouvais pas l’aider. Cela me peinait. Ce fut une frustration totale. Dans ces périodes, on a du mal à rehausser son niveau de jeu pour porter l’équipe”, a confié l’ancien caennais. 

 

Redac MFC
15/02/2018 à 20:00