Le conseil d’administration de la LFP a exigé de Monaco d’établir son siège social en France. Cette demande fait suite aux critiques émanant des gros clubs de Ligue1 qui voient le retour de l’ASM comme une concurrence illégale. En effet le régime ficale particulier permet au club de mieux payer les joueurs étrangers. Le club de la principauté a décidé de faire appel de cette décision. Le vice-président, Jean-Louis Campora, a expliqué à L’Équipe les conséquences de cette procédure : « On ne peut plus rien envisager au niveau du centre de formation, ni au niveau de l’équipe professionnelle. On ne peut plus travailler sur la saison prochaine, car aucun agent ne souhaite s’asseoir à la table des négociations avant de savoir ce qu’il va se passer. Au niveau des partenaires, c’est exactement la même chose. » En attendant le mercato de l’ASM est donc bloqué…

Fabrice Citodra
04/04/2013 à 11:28