L’AS Monaco est actuellement dan l’œil du cyclone. Le club de la principauté qui s’apprête à retrouver la Ligue 1 bénéficie d’ avantages fiscaux qui dérangent, à l’heure où les autres clubs français sont la menace de la taxe à 75% sur les hauts revenus.  Pour Eric Di Meco, Monaco doit recruter Français ne  pas être accuser de concurrence déloyale. « Ce qu’on vit aujourd’hui avec Monaco était inéluctable. Cette situation-là dure depuis des années. Cela n’avait pas explosé avant pour deux raisons. D’abord les salaires des joueurs étaient moins importants. Ensuite -et c’est bien là le plus important- le président Campora (aujourd’hui vice-président de l’ASM ndlr) jouait le jeu avec la France en ne prenant pas trop d’étrangers ans son équipe. Ses joueurs français étaient ainsi soumis à l’impôt français et tout le monde s’y retrouvait. Je jouais sur le Rocher en 97, année où nous avons été champions de France. Et bien nous n’avions, à l’époque que très peu de joueurs étrangers. Le problème aujourd’hui c’est que Dmitry Rybolovlev, le nouveau propriétaire, s’en fout un peu des règles. Cela dit, le côté positif de son arrivée, c’est que ce club, qui est fondamentalement un club de Ligue 1, va bientôt avoir une superbe équipe qui va pouvoir faire de très beaux parcours en Ligue des champions, » a déclaré sur RMC.fr l’ancien défenseur de l’OM.

Marcel Maurice
17/04/2013 à 10:45