José Mourinho a avoué lui-même en conférence de presse, que la décision n’émanait pas de lui. « Ce n’était pas mon choix, mais celui de quelqu’un en qui j’ai entièrement confiance, a confié le manager des Blues. C’est pareil. La personne qui m’a dit que Djilobodji peut devenir un joueur fantastique pour nous est celle qui m’avait dit que Kurt Zouma pouvait devenir fantastique. Il n’est pas qualifié en Ligue des champions parce que s’il l’était, Kennedy et Traoré n’auraient pas été dans la liste. Et s’ils n’y avaient pas été, vous m’auriez demandé pourquoi. La Ligue des champions sera bonne pour leur progression. Nous serions très malchanceux si nous ressentions le besoin d’avoir Djilobodji pendant la phase de poules. »

 

Pas la meilleure façon de mettre son joueur en confiance …

Pesinho
12/09/2015 à 13:08