Connus pour leur franc parler, Daniel Riolo et Pierre Ménès sont peut-être les deux journalistes sportifs français qui suscitent le plus de réaction chez les fans de foot. Adorés ou détestes, ils ne laissent en tout cas personne insensible. Ils ont tout deux réagit sur leur blog respectif sur la victoire olympienne à Amiens. Pour eux, c’est une victoire un peu en trompe l’oeil, qui ne fait que retarder d’une semaine la crise qui a vu le jour après les défaites à Monaco (6-1), et face à Rennes (1-3).

 

 

“Il faut quand même remettre en perspective les deux victoires de l’OM.”

 

 

 

 

Sur le plateau du CFC, Pierre Ménès à relativisé sur les deux dernières victoires marseillaises“Il faut quand même remettre en perspective les deux victoires de l’OM. C‘était contre Konyaspor et Amiens… C’est facile de s’en sortir quand il n’y a rien en face.” a déclaré le journaliste de Canal +.

 

Si les mots ne sont pas tout à fait les mêmes et que le dédain semble moins prononcé du côté de Daniel Riolo, le journaliste de RMC Sport tire plus ou moins les mêmes conclusions.

 

L’OM est également en avance (par rapport à la saison dernière, Ndlr). 5 points de plus ! C’est beaucoup. Le souci, c’est qu’on ne sait pas si ça doit inciter à l’optimisme. Le succès à Amiens était nécessaire pour repousser la crise naissante. C’est fait. Mais pour le reste, les progrès dans le jeu ne sont pas si évidents.” écrit t-il sur son blog.

 

Daniel Riolo s’est également exprimé sur le cas Payet, décrié pour son manque de créativité et sur sa capacité à prendre le jeu de l’OM à son compte. Et pour l’animateur de l’émission Transervales  sur SFR Sport, le manque d’influence du numéro 10 marseillais n’est pas forcément de sa faute. “Je note que le positionnement de Payet n’est quand même pas très clair. Il lui faut de la liberté et donc une équipe qui accepte cette liberté“.

Redac MFC
18/09/2017 à 12:40