Brillant du côté des Los Angeles Galaxy, Romain Alessandrini vit un vrai rêve américain. Auteur de treize réalisations et onze passes décisives en trente rencontres de MLS, le milieu offensif est devenu une vraie star du championnat. Un statut aux antipodes de celui qu’il avait à l’Olympique de Marseille. En 65 apparitions, l’ancien rennais n’avait fait trembler que douze fois le chemin des filets, soit deux de moins que son quota actuel avec son nouveau club mais en deux fois moins de matches. En cause, de nombreuses blessures et des choix manquant de justesses.

 

 

” A vouloir trop en faire, à vouloir revenir souvent trop tôt, cela m’a desservi”

 

 

Une aventure olympienne qui laisse de nombreux regrets à celui que les spécialistes annonçaient comme une pépite. “On attendait beaucoup de moi à l’OM. A cause de mes blessures et de mon manque de temps de jeu, je n’ai pas pu répondre présent. A vouloir trop en faire, à vouloir revenir souvent trop tôt, cela m’a desservi.”, a expliqué l’ancien olympien dans les colonnes de lEquipe.

Redac MFC
08/12/2017 à 12:00