C’est le genre d’événement dont on se passerait bien dans le football… Des catastrophes d’un “autre temps”, comme la tragédie d’Hillsborough à Sheffield où 96 supporters de Liverpool ont trouvé la mort il y a 26 ans, ou encore celle de Furiani il y a 15 ans. L’accident qui s’est passé hier a sans doute moins d’ampleur, mais ce ne sont pas des choses que l’on devrait voir aujourd’hui lors de rencontres de football.

 

Retour sur cet épisode malheureux…

 

 

 

 

 

Une barrière de la tribune de parkage s’effondre au stade de la Licorne d’Amiens !

 

 

 

Alors que le match suivait un cours normal jusqu’alors, le Lillois Fodé Ballo-Touré donne l’avantage à son équipe au quart d’heure de jeu. Ivres de joie après un début de saison plus que compliqué, les supporters Lillois se sont précipités en bas de la tribune qui leur a été attribué pour célébrer avec leurs joueurs.

 

Malheureusement, sous le poids, la barrière qui les séparaient des joueurs a cédé, et des dizaines de fans du LOSC sont tombés de 1m70/2m. On recense actuellement 29 blessés donc 5 dans un état grave (3 mineurs sont parmi eux). Si les secours ont porté les premiers soins directement sur place, de nombreuses personnes ont été emmenées au CHU d’Amiens.

 

Après 30 min d’interruption, l’arbitre de la rencontre a stoppé le match définitivement, sur le score de : Amiens 0 -1 Lille. Une enquête a été ouverte pour déterminer la cause de cet accident. Accident dont le président d’Amiens attribue la responsabilité aux Ultras Lillois, tandis que le directeur général du LOSC s’interroge sur les conditions d’accueil et de sécurité au stade de la Licorne.

 

 

La commission de la LFP se réunira dans la semaine, pour savoir si ce match devra être rejoué, ce qui n’est pas obligatoire et automatique. Triste soirée dans la Somme en tout cas, où la santé publique a été mise en avant par rapport au football, ce qui est quand même le plus important, d’après Ibrahim Amadou, joueur du Losc au micro de BeinSports : “La priorité, ce n’est pas le football dans la vie, c’est comment les gens se sentent. Les faits sont très graves. Je trouve tout à fait normal que le match ait été arrêté.

Redac MFC
01/10/2017 à 09:36